Maroc: Mohamed Ouzzine et Ali fassi fihri devant la chambre des représentants

Maroc: Mohamed Ouzzine et Ali fassi fihri devant la chambre des représentants

357
0
PARTAGER

En effet, nos politiques par ces nouveaux temps, n’ont pas raté l’aubaine et par parlementaires interposés, ils sont, à chacun sa couleur dans l’Hémicycle, montés au créneau ou plutôt, ont fait monter au créneau les principaux concernés.

Cela se passait mercredi dernier avec un report de 24 heures et ce, dans le cadre d’une journée d’étude voulue par les groupes de la majorité à la Chambre des représentants (PJD, P.I M.P, groupe du Progrès démocratique) sous le thème «Le sport marocain, réalité et perspectives».

Dommage ! Pour la beauté du geste, on aurait préféré un grand oral, cela nous aurait changé des «salamalecs« d’usage même si, parfois dits avec véhémence. M’enfin, faute de grives on se contentera de merles et entre nous, il y a déjà tant à dire.

Histoire de défendre leurs positions, les deux principaux responsables du sport marocain le plus en vu « ici-bled » le football, Mohamed Ouzzine, ministre de la Jeunesse et des Sports et Ali Fassi Fihri ou A2F pour les initiés, président de la FRMF ont été donc « invités » à éclairer l’opinion publique sur les raisons d’une déconfiture, celle des « Eclopés de l’Atlas » au Gabon.

Le représentant du gouvernement Benkirane chargé des affaires des jeunes et du sport n’est pas sorti de ses habits de ministre. Il est resté dans des audits, du constat d’échec politique de son prédécesseur, tout en s’inscrivant dans la perspective heureuse d’un futur dit proche.

Ce n’est pas malheureusement le cas de A2F qui n’a cessé de vanter les mérites de la Fédé à laquelle il préside et qui est censée au vu des immenses moyens alloués, être la plus performante. C’est hélas, loin d’être le cas. Son passage à la tête de cette instance, A2F l’a qualifié d’appréciable.

Mais à l’heure du bilan d’un mi-mandat, tout fait de résultats souvent médiocres dont il est le seul à s ‘enorgueillir, on est en droit de se poser certaines questions que l’assistance a volontairement ou involontairement omises de soulever quant à la légitimité de la chose sportive à l’intérieur de sa structure même.

En effet, A2F tout au long de sa harangue, devant des parlementaires envoûtés et tout en s’encensant a promis monts et vaux lors d’une prochaine assemblée générale « extraordinaire ».

Bref, A2F à titre d’allocution a présenté à nos représentants un vrai rapport moral comme dans une assemblée générale ordinaire qui d’ailleurs n’a jamais eu lieu. Il est de fait aussi que l’autre rapport celui financier et plus particulièrement en ce qui concerne le salaire d’Eric Gerets, a été occulté.

Il a été avancé la confidentialité de la chose que seul le concerné en est censé lever le black-out. C’est un peu comme pour confirmer l’arrogance de l’Eclopé en chef qui déclarait en le passant outre : « Les vrais décideurs me concernant jouent un premier plan au Maroc, des gens qui croient au travail sur le long terme que je suis en train d’accomplir » Y-a-t-il un pilote dans l’avion?

LIBERATION______________

 

Commentaires