PARTAGER

Le Maroc a pour ambition, dans le cadre de son « Plan Routier à l’horizon 2035 », de construire 3 400 kilomètres d’autoroutes et 2 100 kilomètres de voies expresses.

C’est dans cette optique que le ministère des Transports vient de lancer les premiers appels d’offres, rapporte le magazine La Vie éco qui précise que ces chantiers se feront en partenariat avec le secteur privé. Voici les huit nouveaux axes autoroutiers qui devraient être construits :

  •  Desserte de la ville de Nador à partir de l’autoroute Fès-Oujda (Guercif),
  •  Desserte du futur Port Nador West Med,
  •  Autoroute Tanger-Tétouan,
  •  Desserte de Fès-Meknès et Tanger-Tétouan et
  •  Autoroute Fès-Taounate,
  •  Autoroute Rabat-Casablanca continentale d’une longueur de 57 kilomètres,
  •  Autoroute Marrakech-Kelâat Sraghna sur 65 kilomètres,
  •  Contournement de la ville d’Agadir sur 62 kilomètres.Comme le rappelle le journal, il s’agira pour le cabinet d’étude choisi par le ministère « d’analyser la faisabilité de réalisation et d’exploitation de ces projets d’autoroutes » dans le cadre d’une partenariat public privé (PPP).

Commentaires