Marrakech à pied d’oeuvre pour accueillir la 2ème édition de la foire...

Marrakech à pied d’oeuvre pour accueillir la 2ème édition de la foire internationale d’art moderne et contemporain

169
0
PARTAGER

Cette manifestation riche en couleurs sera agrémentée par la participation de près de 50 galeries d’art contemporain représentant, entre autres, les Etats Unis d’Amérique (USA), la Russie, la France, l’Espagne, l’Italie, l’Arabie Saoudite, Les Emirats Arabes Unis et la Tunisie, outre 13 galeries marocaines.

Elle verra aussi la participation d’artistes peintres talentueux, en l’occurrence Mohamed El Baz, Adil Abidin, Leila Alaoui, Hicham Benohoud, Meryem Bouderbala, Youssef Nabil, Younès Rahmoun, Mehdi Meddaci, et Amal Kenawi entre autres.

Et afin de mettre en lumière l’art contemporain au niveau du bassin méditerranéen et du proche orient, les organisateurs ont invité de prestigieuses galeries d’arts pour venir grossir les rangs des exposants de Marrakech Art Fair.

Parmi les participants, de nombreuses galeries déjà présentes lors de la première édition, notamment Jean-Gabriel Mitterrand (Paris), Jean Brolly (Paris), Di Meo (Paris), Dominique Fiat (Paris), Magnin-A (Paris), El Marsa (La Marsa), Le Violon Bleu (Tunis), L’Atelier 21 (Casablanca), Galerie Shart (Casablanca).

De nouvelles galeries ont décidé de se joindre à cette seconde édition comme Edwynn Houk (New York), Aidan (Moscou), Jean Fournier (Paris), Albert Benamou (Paris), Galerie Dix9 (Paris), Hotice Gallery (Milan), Art Space (Dubai), Athr Gallery (Jeddah), Le Sous-Sol Art Gallery (Agadir) ou encore HD Galerie (Casablanca).

Et Pour représenter la remarquable vitalité de la scène artistique autour du Bassin Méditerranéen, Marrakech Art Fair accueille, cette année, des galeries emblématiques de Turquie dont CDA Projects et PI Artworks Contemporary Center.

C’est dire que l’objectif est de faire représenter à Marrakech, le temps de la foire, le meilleur de la création moderne et contemporaine issue du Maghreb et de tout le continent africain, sans oublier le Moyen-Orient et l’Europe, voire même l’Asie Pacifique.

« Nous souhaitons mettre l’accent sur les galeries turques, italiennes, espagnoles, grecques et celles du monde arabe car il y a une vraie culture méditerranéenne et moyen-orientale dont nous faisons partie », explique Zineb Daoudi, directrice de la foire.

C’est dire qu’à travers « Marrakech Art Fair », les organisateurs ambitionnent de faire du Maroc en général et de la cité ocre en particulier, une étape importante pour mettre en valeur l’art marocain et faire connaitre davantage les artistes peintres marocains sur la scène internationale.

A l’ordre du jour de cette manifestation éclectique riche en couleurs, figurent une série de colloques et de tables rondes traitant de thématiques en rapport avec l’art contemporain, d’autant plus qu’un intérêt particulier sera accordé, lors de cette édition, à l’art vidéo et à la photographie.

De l’avis des organisateurs, cette édition verra le lancement du prix « Es-sâadi pour l’art contemporain » qui se veut une bourse destinée à une nouvelle génération d’artistes dans le but de leur permettre de bénéficier d’un appui à même de favoriser une plus grande visibilité de leurs propositions artistiques.

Le parcours culturel prévu pour cette édition témoigne de l’ambition de « Marrakech Art Fair » qui associe les meilleurs artistes vidéastes à différents projets au sein de la ville, expliquent les organisateurs, relevant, dans ce cadre, que « le Colisée », cinéma mythique de Marrakech, l’ESAV (Ecole Supérieure des Arts Visuels) et d’autres espaces accueilleront une programmation conçue par le CNAP (Centre National des Arts Plastiques) et présenteront des vidéos d’artistes réunies par deux couples de collectionneurs : Jean-Michel et Charlotte Attal, ainsi que Jean Conrad et Isabelle Lemaître.

Au programme figure aussi une projection de vidéos d’artistes contemporains turcs, d’autant plus que la cité ocre rendra hommage au réalisateur marocain Nabil Ayouch en permettant au public présent de visualiser deux de ses long-métrages ainsi qu’une série de vidéos de jeunes artistes marocains qu’il a produit depuis 2002, tels que Wahid El Moutanna, ou encore Hicham Jebbari.

 

MAP_________________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires