Marrakech accueille un forum sur les droits des minorités religieuses dans les...

Marrakech accueille un forum sur les droits des minorités religieuses dans les pays musulmans

861
0
PARTAGER

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques et le Forum pour la Promotion de la paix dans les sociétés musulmanes organisent, du 25 au 27 janvier dans la cité ocre, la Rencontre de Marrakech sur « Les Droits des Minorités Religieuses dans les Pays musulmans: Le Cadre Légal et l’Appel à l’action ».

Marrakech accueille un forum sur les droits des minorités religieuses dans les pays musulmans
De nombreuses personnalités participeront à cette rencontre: ministres, Ouléma, chercheur(e)s et représentant(e)s des religions concernées par la question relative au statut des minorités en terre d’Islam ainsi que des organisations internationales, indique un communiqué conjoint du ministère et du Forum, parvenu samedi à la MAP.Ce congrès qui a lieu au Maroc, » terre de modération et du juste milieu et pays soucieux de l’avenir de l’humanité, des droits humains ainsi que de la diversité culturelle et religieuse », intervient dans un contexte où « des minorités religieuses vivant en pays d’Islam font parfois l’objet, hélas, d’actes et de brimades qui mettent en cause leur liberté religieuse et qui vont à l’encontre des enseignements et des préceptes fondamentaux de la religion musulmane ainsi que des pactes et conventions internationaux », relève le communiqué.

Cette rencontre sera, par ailleurs, l’occasion d’affirmer que « ces actes et ces atteintes aux droits des minorités religieuses sont en totale rupture avec l’esprit de paix, de modération et du vivre ensemble qui ont toujours caractérisé et continuent à l’être, les relations entre les différentes composantes des sociétés majorité musulmane ». Néanmoins, ajoute la même source, de tels actes interviennent dans des contextes de « perte de contrôle de l’Etat ou de débordements extrémistes ».

« Il arrive que ces agissements et ces débordements extrémistes soient l’expression d’un déficit de l’autorité de l’Etat, des autorités religieuses et des faillites politiques locales. Ils offrent malheureusement un spectacle désolant qui donne la posture d’une insouciance à l’égard de la personne humaine, faisant peu de cas aux pactes et conventions qui engagent toute l’humanité pour le respect des droits fondamentaux de l’homme et de la femme », déplorent les organisateurs.

Cet appel à une action engageante, soulignent-ils, a pour objectif de garantir les droits des minorités religieuses notamment en ce qui concerne le droit d’exercer la liberté de culte sans contrainte, notant que l’esprit de cet appel s’impose dans une conjoncture où « doit être mise en exergue la place réservée à l’humain, conformément à l’injonction divine de lutter contre toute contrainte en religion ».

« Nous réitérons le voeu que la rencontre de Marrakech, marquée du sceau de la diversité et de la qualité des participants, soit un moment fort pour consolider l’esprit de modération et perpétuer le respect des droits des minorités religieuses en terre d’Islam », concluent-ils.

Commentaires