Marrakech Art Fair, une manifestation éclectique qui tend à s’internationaliser davantage

Marrakech Art Fair, une manifestation éclectique qui tend à s’internationaliser davantage

178
0
PARTAGER

« Les principales nouveautés de cette année résident dans le fait que Marrakech Art Fair s’internationalise davantage, puisqu’on assiste à une brillante participation de galeries de New York, Moscou et de l’Italie, et bien sûr de la Turquie en tant qu’invité d’honneur de cette deuxième édition », a fait savoir Mme Zineb Daoudi, directrice de Marrakech Art Fair.

Et d’ajouter que cet événement initié sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, montre des oeuvres d’artistes à la côte bien établie, mais fait également la part belle aux talents dits « émergents », tout en mettant en confrontation les différentes scènes artistiques.

Ce salon ambitionne aussi de confronter la création marocaine à celles internationales et ce, dans l’optique de mettre en place un véritable espace de rencontres et d’échanges.

« Le fait que la Turquie soit l’invité d’honneur de la foire rejoint aussi cette vocation, puisque nous savons aujourd’hui que la Turquie est un véritable vivier d’artistes émergents. Ainsi, les visiteurs auront l’occasion de découvrir en bonne représentativité la scène turque, aux côtés d’artistes bien établis représentés par des galeries de renom comme Metro Pictures Gallery (Cindy Sherman ou Robert longo) ou Galleria Continua (Anish Kapoor ou Daniel Buren) », a poursuivi Mme Daoudi.

Sur l’ouverture de cette nouvelle édition à l’art visuel (vidéo) et numérique, Mme Daoudi a estimé que la foire a besoin d’exister à travers un projet fort, c’est pourquoi un accent a été mise lors de cet événement sur l’art vidéo, à travers une programmation de projections de vidéos confiées par des institutions et collectionneurs, et les artistes contemporains du monde arabe à travers une exposition de photographies et de vidéos, en avant première, au cinéma Colisée et à l’Ecole Supérieure des Arts Visuels (ESAV) de la cité ocre.

Même son de cloche chez M. Hicham Daoudi, fondateur de Marrakech Art Fair pour qui, cette nouvelle édition a définitivement consacré le règne de l’image et de la culture numérique, au service des sociétés en mouvement. Il s’est interrogé, dans ce contexte, « comment peut-on être à Marrakech et établir un dialogue cohérent avec l’art contemporain, sans regarder l’état du monde qui nous entoure et notre propre voisinage ».

« Marrakech Art Fair ouvre un nouveau chapitre de son histoire, tout en faisant échos au Festival du film, en attribuant une large place à l’art vidéo et à la photographie qui sont présents dans le cadre de programmations en phase avec l’actualité », a dit M. Daoudi.

Sur les perspectives du Marrakech Art Fair, la directrice de la foire a fait observer que ce Salon bénéficie d’atouts propres, tels que sa situation géographique stratégique, puisque tout en faisant partie du continent africain et du monde arabe, il demeure orienté aussi vers l’Occident de par les similitudes culturelles et les échanges économiques, mais aussi la magie de la cité ocre qui compte déjà beaucoup de résidents étrangers.

Et d’ajouter que le marché de l’art au Maroc et son potentiel de développement est très prometteur, d’autant plus que Marrakech Art Fair a été conçu de manière à permettre de découvrir des scènes artistiques de différentes régions : occidentale, turque, maghrébine, africaine et moyenne orientale, entre autres.

« Marrakech Art Fair vise à apporter une plateforme supplémentaire et complémentaire d’échanges dans cette partie du monde situé entre l’Orient et l’Occident « , a expliqué Mme Daoudi, relevant qu’il s’agit véritablement d’une passerelle, de par l’ouverture du Maroc sur le monde extérieur à même de permettre au visiteur étranger d’être davantage enclin à découvrir les artistes représentés durant la foire et son parcours culturel ».

Abondant dans le même sens, le commissaire de Marrakech Art Fair, M. Renaud Siegmann a fait savoir qu’avec une trentaine de nouvelles galeries d’art sur un total de 48 exposants issus de 11 pays et quatre continent, Marrakech Art Fair présente ainsi un dialogue inédit à la rentrée, toutes disciplines confondues, peinture, sculpture, photos, vidéo, etc.

Rendez- vous incontournable d’une offre artistique mondialisée, Marrakech Art Fair est en phase de rejoindre les meilleurs événements annuels capables d’offrir une vision élargie de l’art contemporain ainsi que de ses enjeux de représentation pour les nombreux visiteurs, artistes, collectionneurs, journalistes, critiques et spécialistes entre autres, estime-t-il.

Et afin de joindre l’utile à l’agréable et de contribuer aux efforts visant la promotion de l’art moderne et contemporain, les organisateurs ont décidé de lancer le prix « Essâadi pour l’art contemporain », une bourse d’une valeur de 15.000 euros, destinée à une nouvelle génération d’artistes dans le but de leur permettre de bénéficier d’un appui à même de favoriser une plus grande visibilité de leurs propositions artistiques.

 

MAP_________________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires