PARTAGER

A quelques jours de la tenue de la « COP 22″, les habitants et les touristes habituels de Marrakech ont été désagréablement surpris par une invasion de panneaux publicitaires dont les supports sont visibles partout dans la ville aux endroits les plus fréquentés.

Si aucune mention n’est faite pour l’instant de la société d’affichage propriétaire de ces panneaux fraîchement implantés en très grand nombre, ce qui n’ira pas sans gâcher encore lus le paysage urbain, il se murmure qu’il s’agirait de l’entreprise appartenant au secrétaire particulier du roi qui souhaiterait frapper un grand coup commercial pendant le sommet mondial sur les changements climatiques, car auprès de la mairie, l’on tient à préciser que ces installations qui s’ajoutent à un paysage largement saturé, n’ont obtenu qu’une autorisation valable pour une durée de trois mois, en attendant l’entrée en vigueur d’un nouveau cahier des charges.

Reste à se demander si la tenue de la « COP 22″ ne doit pas , au contraire, inciter à plus de retenue pour préserver le cachet pittoresque de la ville et son environnement, surtout avec la présence de dizaines de milliers de spécialistes de la préservation de l’environnement très sensibles sur l’esthétique des villes.

A moins qu’il s’agisse de la préparation d’une campagne de sensibilisation sur la protection de la nature au Maroc en marge de la conférence, aucune urgence ne justifie en ce moment précis et historique un tel déploiement sauvage de panneaux publicitaires

Par Jalil Nouri

 

Commentaires