PARTAGER
Les hôteliers de la ville ocre sont sur le pied de guerre commerciale depuis plusieurs jours pour sauver ce qui reste encore à sauver des réservations pour les fêtes de fin d’année.
A court d’imagination, ils ont tous opté pour des réductions massives et des packs destinés aux familles avec l’incontournable formule du « tout compris » durant tout le séjour, dont les marocains ont fini par se familiariser avec ses points forts et ses points faibles, au demeurant nombreux. La chambre sur la base d’une personne en pension complète, en plus des extras, est proposée en moyenne à 500 dirhams par des 5 étoiles mais malgré cette offre alléchante, il n’y a pas foule sur les carnets de réservation à moins de deux semaines des fêtes.
Les hôteliers veulent bien croire, pour se mettre en confiance, que les clients marocains ont toujours tendance à se manifester à la dernière minute. La clientèle étrangère ne sera pas au rendez-vous, comme espéré, car les français, habitués à remplir les hôtels de la ville en cette période ne seront pas au rendez-vous, une tendance qui se confirme année après année. Mais gageons que la clientèle marocaine sera, elle, à Marrakech pour compenser les pertes sèches.

Commentaires