Mauritanie: mécontent du régime, un homme s’immole par le feu à Nouakchott

Mauritanie: mécontent du régime, un homme s’immole par le feu à Nouakchott

207
0
PARTAGER

 

Yacoub Ould Dahoud, 43 ans, a arrêté dans la matinée sa voiture devant le Sénat, situé à quelques mètres de la présidence, et s’est aspergé d’un liquide inflammable à l’intérieur de son véhicule, avant d’y mettre le feu, selon ces témoins.

La police est intervenue rapidement et l’homme a été évacué vers un hôpital pour y être soigné de brûlures au visage et aux pieds, a indiqué une source hospitalière. Aucun détail n’était disponible sur son état de santé en début d’après-midi.

Selon des journalistes qu’il avait alertés quelques minutes auparavant pour les prévenir de son acte, il entendait agir ainsi parce qu’il était « mécontent de la situation politique du pays et en colère contre le régime en place » à Nouakchott.

La Mauritanie est dirigée par Mohamed Ould Abdel Aziz, un général arrivé au pouvoir par un coup d’Etat militaire mené en août 2008, puis ensuite élu à la présidence de la République en juillet 2009.

M. Ould Dahoud est un homme d’affaires aisé, selon ses proches, dans ce pays de quelque trois millions d’habitants qui ont un revenu moyen d’environ 760 dollars.

Le 17 décembre, un vendeur ambulant tunisien de 26 ans, Mohamed Bouazizi, s’était immolé par le feu pour protester contre la saisie de sa marchandise, déclenchant les émeutes qui ont abouti à la chute du président Zine el Abidine Ben Ali.

Lundi, un homme s’est également immolé par le feu devant l’Assemblée du Peuple au Caire.

En Algérie, un homme s’était immolé samedi par le feu dans une ville proche de la frontière avec la Tunisie et a succombé dimanche, alors que trois autres ont tenté ces derniers jours d’en faire autant.

AFP

Commentaires