PARTAGER
La touche du nouveau président de l’association « Maroc-Cultures », organisatrice du festival  » Mawazine  » se fait déjà sentir et tranche du tout au tout avec celle de son prédécesseur, le secrétaire particulier du roi, Mounir Majidi contraint de partir.
Fort de sa réputation de gestionnaire rigoureux qu’il tient de sa longue expérience à la tête de premier opérateur de téléphonie  » Maroc Télécom « , le nouveau maître de cérémonie a choisi de réduire la voilure et de serrer les vis des cachets des artistes qui ont atteint des sommets lors des précédentes éditions, attirant l’événement une pluie de critiques mais des stars par ailleurs que bien des festivals à travers le monde ont envié à Mawazine, qui a dégainé son chéquier sans compter pour s’assurer de leur présence. A regarder de près la liste des premiers noms programmés, le festival n’aura rien de comparable et s’attachera à compléter sa programmation avec des seconds couteaux sans trace de super stars à l’affiche.
Selon certaines sources au sein de l’association organisatrice, le nouveau patron qui est un novice dans ce domaine, aurait donné des consignes strictes pour se contenter d’un minimum, prétextant une baisse des ressources cette année et insistant sur le fait que le plus important est que le festival se tienne à ses dates et qu’il fasse le plein, quelque soient les concerts proposés. Autres temps, autres visions et autres moyens…le passage de relais ne se fera pas en douceur en 2016 pour « Mawazine « .
Par Aicha Mensouri
Actu-maroc.com

Commentaires