M.Benzakour : la constitutionnalisation de l’institution du Médiateur consacre son indépendance

M.Benzakour : la constitutionnalisation de l’institution du Médiateur consacre son indépendance

193
0
PARTAGER

M. Benzakour, qui intervenait lors d’un panel organisé en marge de la 18ème session du Conseil des Droits de l’Homme (CDH) de l’ONU, a rappelé que dans le cadre de l’accompagnement des grandes réformes que le Maroc avait entamées et de la mise en oeuvre de la résolution des Nations unies sur le rôle des Ombudsmans dans la défense des Droits de l’Homme, le Royaume a entrepris, avec diligence, la réforme de l’institution de « Diwan Al Madalim », en procédant à la création d’une nouvelle institution dénommée  » Le Médiateur « .

Il a signalé que le Médiateur, dont il a retracé les caractéristiques et la mission, a été érigé en institution constitutionnelle par la nouvelle Constitution marocaine, faisant remarquer que cette constitutionnalisation consacre, au plus haut niveau, l’indépendance de cette Institution et renforce sa mission.

Il est désormais solennellement considéré comme instance ayant pour mission, dans le cadre des rapports entre l’administration et les usagers, la défense des droits, le renforcement de la primauté de la loi, la diffusion des principes de Justice et d’Equité et des valeurs de moralisation et de transparence, a-t-il dit.

Ce panel a été organisé au Palais des Nations par l’Institution du Médiateur, en collaboration avec les missions permanentes du Maroc et de la Suède et le Haut Commissariat aux Droits de l’Homme sur le thème: « les actions entreprises par les différentes Institutions de Médiation et les perspectives, en vue de la mise en oeuvre de la résolution des Nations unies sur le rôle des Ombudsmans dans la défense des Droits de l’Homme ».

l’Institution du Médiateur a organisé cet évènement compte tenu de l’importance des institutions de médiation dans l’amélioration des relations des citoyens et usagers avec l’administration et les services publics, le rétablissement des droits des plaignants, la lutte contre les dysfonctionnements des services administratifs et la simplification des procédures.

La rencontre a offert l’occasion aux participants de prendre connaissance des mesures prises pour la mise en oeuvre de la résolution adoptée le 21 Décembre 2010 par l’Assemblée Générale tendant à faire reconnaître l’importance du rôle de ces institutions, partager leurs expériences et nourrir les débats autour des bonnes pratiques.

Les discussions ont été axées sur les Nouvelles missions des Ombudsmans et Médiateurs et perspectives de leur action, sur le rôle du Médiateur ou de l’Ombudsman dans la mise en oeuvre de la Résolution de l’assemblée Générale des Nations unies et les relations entre les Ombudsmans et le Système des Nations unies et les relations entre les Ombudsmans et le Système de l’ONU.

Ont assisté à cette table ronde, qui s’est déroulée en présence de M. Omar Hilale, ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l’Office des Nations unies à Genève, de nombreux ambassadeurs et diplomates, des experts des droits de l’homme et des représentants de différentes ONG.

 

 

map ______________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires