PARTAGER

Suite à une réunion de crise tenue récemment par les actionnaires émiratis de la chaîne de télévision « Medi 1 tv », ces derniers ont estimé que l’heure était venue de revoir leur participation dans le tour de table d’une entreprise devenue un gouffre financier dont les résultats aussi bien a niveau des recettes tirés de la publicité que de l’audience sont décourageants. Leurs relations avec l’actuel patron Abbes Azzouzi, s’étant largement dégradées en raison de son caractère et de son incapacité à redresser la barre après plusieurs remises à l’ordre ni assurer un climat social serein pour atteindre les objectifs fixée les poussent en conséquence à essayer de trouver un ou des repreneurs s’ils existent pour sauver la chaîne du naufrage maintes fois annoncé. Soutenue à fonds perdus depuis sa création par l’état à travers des institutionnels, la chaîne semble poursuivie par une malédiction depuis sa naissance et s’est enfoncée dans le marasme après avoir vainement essayé de renflouer ses caisses par des changements de positionnement, tous sans résultats concrets .

Maintenue en exercice depuis dix ans par respiration artificielle, l »état sait que devant cette situation bien que difficile à supporter, il se doit à chaque fois de trouver des investisseurs pour lui donner un semblant d’existence dans le paysage télévisuel mondial pour des questions de prestige et de présence politique. La question est de savoir jusqu’à quand ?

Commentaires