PARTAGER
C’est une mesure importante et rare pour donner l’exemple que vient de prendre la mairie de Meknès dans la lutte efficace contre ma ^propagation des cafés à narguilé qui ont infesté toutes les villes du pays.
Dans une opération coup de poing mémorable destinée à frapper les esprits, 100 cafés proposant aux clients cette substance tolérée ont été forcé par les forces de sécurité au cours de descentes-surprise, à baisser leurs rideaux jusqu’à nouvel ordre, devant les yeux ébahis d’une foule considérable, étonnée par le nombre de personnes arrêtées, clients, gérants et serveurs. Tous ces établissements ont la particularité de se situer au centre-ville, dans le secteur très fréquenté d’Al Hamria avec la promesse que tous les autres quartiers seront concernés par cette lutte sans merci dans la cité ismaelienne et ses environs jusqu’à éradication définitive du phénomène.
Les autres villes du pays devraient s’inspirer de la détermination positive et efficace des autorités de Meknès pour prendre le relais de ce combat contre ce fléau qui expose les adolescents au crime et à la prostitution et à une tendance importante et dangereuse de déscolarisation. Le problème n’a pas été pris à bras le corps dès son apparition, ce qui a encouragé les propriétaires de cafés à se spécialiser dans le commerce de la chicha plus lucratif.
Par Malika Bennouna

Commentaires