Meknès : Iftar collectif dans les quartiers, un moment de partage et...

Meknès : Iftar collectif dans les quartiers, un moment de partage et de communion

177
0
PARTAGER

-Par Nadia Abram-

Cette initiative est intervenue suite à l’invitation lancée par l’association via Internet, à tous ceux qui veulent y participer, et ce à l’occasion du 15ème jour du mois sacré de Ramadan, l’objectif étant de revivifier la culture de solidarité entre les Marocains en organisant des ftours collectifs dans les quartiers des villes marocaines où les familles peuvent partager des moments de joie.

A l’instar de Meknès, à Rabat, Fès, Tanger, Nador et Tétouan, des tables ont été dressées dans différents quartiers sur la voie publique où les jeûneurs et même des touristes ont pu déguster les mets et gâteaux de toutes sortes dans une ambiance de fête et de communion.

Dans une déclaration à la MAP, M. Abdelghani Bensaid, président de l’association Maroc 21, s’est réjoui de « l’écho positif » de cette initiative qui « revêt une dimension humaine et vise à renforcer les liens de voisinage ».

L’opération a pour objectif de partager les moments de joie qu’offre le ftour collectif, de se rassembler autour d’une seule table devant les portes des maisons et d’y inviter des personnes qui se trouvent dans l’incapacité de préparer une table de ftour pour diverses raisons. Elle vise aussi à créer un espace festif et de rencontres entre les habitants d’un même quartier, a-t-il ajouté.

Cet Iftar, a-t-il précisé, a vu la participation d’un grand nombre d’orphelins, d’artistes et de journalistes qui ont partagé le ftour pour encourager l’initiative et assurer son rayonnement.

Et d’ajouter que l’association cherche à faire de cette initiative une tradition annuelle chez les familles marocaines au 15ème jour de Ramadan, ce qui permettra de rapprocher les familles et de renforcer les valeurs du vivre-ensemble.Au Maroc, si la solidarité et l’entraide entre voisins prennent de multiples formes dans les quartiers, ces valeurs revêtent un caractère particulier pendant les fêtes religieuses et dans l’heur et le malheur. Ces moments constituent l’occasion de consolider les liens de coopération et de bon voisinage.

De l’avis de certains participants, « Laftour Fbab Dar » vise à juste titre à consolider la culture de partage qui caractérise la société musulmane et qui a tendance à s’amenuiser pour des considérations liées notamment aux mutations sociales et à des facteurs économiques.

Cette opération s’inspire des traditions qui ont de tout temps marqué la société marocaine où indigents ou aisés, se rassemblent à des occasions qu’eux mêmes peuvent créer ou chaque vendredi autour d’un couscous. Ces traditions se renforcent pendant le mois de ramadan, dans un climat de piété et de solidarité.

Pour des internautes qui ont animé des forums de discussion à ce sujet, ils estiment que l’impact d’une telle initiative demeure réduit du fait qu’elle est « saisonnière » et limitée à une seule journée de Ramadan, alors que pour d’autres, il s’agit d’une action qui revêt un caractère hautement symbolique qui ne manquera pas d’avoir un impact positif sur la société marocaine.

 

 

map______________

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires