Meknès : Nécessité d’assurer une couverture globale de 100 pc en documents...

Meknès : Nécessité d’assurer une couverture globale de 100 pc en documents d’urbanisme (M.El Misbahi)

226
0
PARTAGER

Présidant la 9ème session du conseil d’administration de l’Agence, M.  Misbahi a appelé à accélérer le processus de mise à niveau urbaine entamée dans  les villes et centres ruraux et à déployer plus d’efforts pour combler les  retards accusés dans la réalisation de ces chantiers lancés par SM le Roi  Mohammed VI.

Le Secrétaire d’Etat s’est également prononcé en faveur de  l’intensification des efforts pour trouver une solution à l’habitat  insalubre, l’habitat non réglementaire et aux constructions anarchiques.

Il appartient donc à la ville de Meknès, pour garantir la sécurité et le  droit des générations futures, de s’inscrire, en 2011, dans ce programme et de  veiller au respect des règlements par le partage des responsabilités, a-t-il  ajouté.

M. El Misbahi a, en outre, affirmé que la dimension esthétique et la  cohérence urbanistique doivent être prises en compte dans toutes les  constructions urbanistiques, y compris les logements sociaux.

Dans ce cadre, il a invité les architectes à s’impliquer davantage dans la  promotion du paysage architectural, tout en sauvegardant et valorisant les  richesses patrimoniales.

Il a aussi affirmé l’impératif d’intégrer le règlement de construction  parasismique RPS 2000 dans les constructions immobilières afin de garantir aux  Marocains la sécurité, la stabilité et la qualité des bâtiments.

Par ailleurs, M. El Misbahi a exhorté les élus à Meknès à fédérer les  efforts et à travailler en complémentarité avec leurs homologues à Fès pour  concrétiser les projets retenus dans l’étude du binôme Fès-Meknès.

Le Secrétaire d’Etat a également mis l’accent sur l’importance du schéma  régional d’aménagement du territoire (SRAT) de Meknès en tant qu’instrument et  outil de référence stratégique pour le développement territorial, qui est mis à  la disposition des collectivités territoriales, des différents opérateurs  publics et privés pour formaliser un programme régional susceptible d’être mis  en œuvre sur la base d’un contrat Etat/Région, à l’instar du processus déjà  entamé dans la région de Tadla-Azilal.

Commentaires