PARTAGER

Il faudra bien s’y faire, la ville marocaine de Melilia occupée par l’Espagne risque bien de devenir le ^lus grand rassemblement au monde des homosexuels marocains qui y retrouvent refuge en raison de la flexibilité des lois espagnoles qui leur permet d’y vivre leur différence sans risquer de se retrouver en prison comme dans leur pays natal.

75 d’entre eux viennent d’obtenir le droit d’asile alors que ces dernières semaines, différentes manifestations avaient été organisées par des centaines d’entre eux sur de grandes places publiques pour se voir attribuer ce statut en se présentant comme des persécutés dans leur pays , un sujet qui commence à intéresser les médias espagnols friands de ce genre de sujets exotiques qui leur attirent des lecteurs. Sauf que cette décision des autorités espagnoles risque de créer un fâcheux précédent qui risque d’encourager un afflux massif d’homosexuels marocains dans toute l’Espagne allant jusqu’à créer toute une communauté susceptible de constituer un point noir et une source de problèmes au niveau de leur intégration future.

La coopération qui se déroule dans les meilleurs conditions dans différents domaines entre les deux pays, n’a pas été présente dans ce dossier puisque les autorités espagnoles ont évité d’informer leurs homologues marocaines sur leur décision.

 

Commentaires