PARTAGER

L’affaire de l’article 30 du projet de loi de finances n’en finit pas de faire des vagues et risque toujours d’emporter le gouvernement. Cet article tant controversé a permis au ministre de l’agriculture de substituer la signature du premier ministre à la sienne comme ordonnateur du Fonds de Développement du Monde Rural d’un montantcolossal de 50 milliards de dirhams.
Cette substitution s’est faite avec l’aval du ministre des finances, Mohammed Boussaid, du parti du RNI du chef de la diplomatie Salaheddine Mezouar. L’argentier du royaume étant dans la ligne de mire du premier ministre, il était qu le chef du parti du RNi vole au secours du ministre des finances et de la meilleure manière: la menace de retrait du gouvernement, le mot que Abdelilah Benkirane, l’extrême dont ne veut surtout pas entendre parler, Abdelilah Benkirane, car cela voudrait dire des élections anticipées pour lesquelles son parti du PJD; n’est pas suffisamment préparée en ce moment.
Cette épreuve de force entre le RNI et le chef du gouvernement n’augure rien de bon pour cette dernière année du mandat de l’actuelle majorité surtout que cette affaire de l’article 30 tourne au bras de fer, Benkirane étant résolu a reprendre ce qui lui est du conformément à la constitution. Le RNI a pris pour habitude en tout cas de faire céder Benkirane à chaquefois qu’il s’agit de défendre ses intérêts et les prérogatives de ses ministres, ce qui est le cas aujourd’hui.

Par Jalil Nouri

Commentaires