PARTAGER

Les Etats Unis, la Corée du Sud et le Japon ont promis jeudi «une réponse plus forte» face aux violations, par la Corée du Nord, des résolutions des Nations Unis, notamment suite à son tir d’un nouveau missile balistique la semaine dernière.

Lors d’un entretien en marge de la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays du G20 à Bonn, le secrétaire d’Etat US Rex Tillerson et ses homologues sud-coréen Yun Byung-se, et japonais Fumio Kishida ont condamné le tir de missile balistique, par la Corée du Nord le 12 février, promettant «une réponse plus forte» à ses violations des résolutions onusiennes en la matière, précise la diplomatie US dans un communiqué.Les ministres ont exhorté le régime nord-coréen à s’abstenir de toute action provocatrice, et abandonner ses programmes nucléaire et balistique «d’une manière complète, vérifiable et irréversible», estimant que le plein respect de toutes des résolutions du Conseil de sécurité demeure «une étape cruciale pour préserver la stabilité régionale».

Ils ont, par ailleurs, convenu de renforcer les liens de coopération trilatérale en matière de défense et de sécurité face à la menace nucléaire et balistique de la Corée du Nord, et de coordonner une riposte internationale ferme à toute nouvelle violation par Pyongyang. Le Conseil de sécurité a passé une myriade de résolutions interdisant à Pyongyang de mener des tir de missiles balistiques ou des essais nucléaires, notamment les résolutions 1718 (2006), 1874 (2009), 2087 (2013), 2094 (2013) et 2270 (2016).

 

Commentaires