MENSONGES D’ÉTAT EN ALGÉRIE

MENSONGES D’ÉTAT EN ALGÉRIE

380
0
PARTAGER

 

Les algériens ont vécu un week-end pathétique ces dernières heures avec sa réapparition inopinée au cours d’une cérémonie officielle avec la même mise en scène que les précédentes afin qu’il reçoive les lettres de créance d’une poignée d’ambassadeur. Alors qu’il fait preuve toujours du même mutisme lors de ses sorties protocolaires, le président qui ne marche plus depuis son AVC, un accident vasculaire cérébral, est montré furtivement à la télévision assis sur un fauteuil roulant, une manœuvre destinée à répondre aux nombreuses rumeurs qui ont circulé le week-end dernier.

Mais personne n’est dupe et tous les algériens savent, grâce aux médias français, que leur président a bel et bien fait le déplacement en France pour être reçu dans une clinique de la ville de Grenoble pour un check-up, selon toute vraisemblance et une auscultation par son médecin traitant qui le suit depuis plusieurs mois après son hospitalisation à l’hôpital du Val de Grâce à Paris.

De tous ces détails importants et contrairement à ce qui est d’usage dans les pays à tradition démocratique, les algériens n’en sauront rien. Pas le moindre communiqué faisant état du départ précipité et incognito du président pour la France et encore moins les raisons véritables de sa courte absence du pays qui a donné lieu aux rumeurs les plus folles.

A ce jeu de cache-cache avec la population orchestré par ceux qui tirent les ficelles dans la capitale algérienne et qui font planer les pires incertitudes sur le fonctionnement normal de leur pays, les médias et la population paraissent à bout de patience et révoltés qu’on les prennent pour ce qu’ils ne sont pas. Ce climat malsain a atteint largement ses limites et la fin prématurée et annoncée du mandat présidentiel qui en est à ses débuts prendra une nouvelle fois toutes ses justifications si le président doit être hospitalisé en France une nouvelle fois pour une longue durée.

 

 

Actu-maroc.com —————————-

 

Commentaires