PARTAGER

Le joueur vedette du FC Barcelone, Lionel Messi n’ira pas finalement en prison en perspective d’un arrangement avec la justice que ses avocats avaient proposé.

Condamné avec son père à purger une peine de 21 mois et 2,1 millions d’euros pour une fraude fiscale portant sur une somme de 4,16 millions d’euros non déclarés,le joueur argentin devait pousser la porte d’une prison catalane dans un avenir proche alors que son club était prêt à tout pour lui épargner ce sort peu honorable pour son statut d’icône mondiale du football et star adulée de milliards de fans à travers la planète. Mais c’était sans compter avec l’intelligence de ses avocats qui ont eu l’idée ingénieuse de proposer une formule de compensation financière en échange de l’annulation de la peine privative de liberté. Elle consiste à lui faire payer 400 euros par jour pendant toute la durée de sa condamnation, soit 21 mois. Un simple calcul permet de constater que le pactole est juteux et qu’il vaut mieux avoir cet argent dans les caisse de l’état qu’un Messi en prison où, de toute manière, il sera traité avec tous les honneurs, loin de la sévérité du régime carcéral propre aux détenus lambda. Marché conclu a déclaré le juge qui a accepté cette offre intéressante. Il ne reste plus au soulir d’or que de passer à la caisse et fêter son mariage exceptionnelle la semaine prochaine en toute tranquillité sans penser à la prison qui l’attendait.

Commentaires