PARTAGER
Toute la police de Casablanca est sur les traces d’un homme qui a poignardé sa compagne, tous deux dans un état d’ébriété avancé, dans une discothèque située sur la corniche de « Ain Diab ». Jaloux, l’homme, déjà marié,n’a pas supporté qu’elle échange un regard complice avec un autre client de l’établissement et s’est saisi d’un couteau pour lui porter des coups à la jambe. Mais l’affaire ne s’arrête pas là car une fois sortis de la discothèque , la femme s’est écroulée sur le champ pour décéder, non pas de ses blessures mais d’un excès de consommation de drogue dure.
L’homme a pris ses jambes à son coup en constatant la mort de celle-ci et l’a laissée gisant à terre, sans prévenir ni la police ni la protection civile.
Alertés, des passants ont fait le nécessaire à sa place sans l’aide des employés du night-club qui ont préféré aller nettoyer les lieux des traces de sang, pour ne sortir des lieux que menottes aux poings accompagnés des policiers venus en nombre important au milieux d’une foule de curieux.
Aussitôt après, une chasse à l’homme a été lancée pour retrouver les traces du fugitif qui, à l’écriture de ces lignes n’a toujours pas été arrêté, contrairement à quatre employés du night-club ,dont le gérant,

Commentaires