Mexique: 116 cadavres découverts dans des charniers depuis début avril

Mexique: 116 cadavres découverts dans des charniers depuis début avril

172
0
PARTAGER

« A ce jour, nous avons confirmation de la découverte d’un total de 116 personnes décédées du fait d’actions criminelles qui peuvent en principe être attribuées au groupe délinquant des Zetas », a déclaré mardi la ministre mexicaine de la Justice, Marisela Morales, dans une déclaration à la presse.

 

Selon les autorités locales, les victimes seraient des passagers d’autobus de lignes régulières se dirigeant vers la frontière des Etats-Unis, et qui auraient été enlevés de manière sélective par des hommes armés.

La majorité serait d’origine mexicaine.

Mme Morales a précisé que 17 personnes avaient été arrêtées dans les opérations qui ont été déclenchées fin mars après les informations sur des attaques contre des autobus au niveau de la municipalité de San Fernando, dans l’Etat mexicain du Tamaulipas, à 160 km de la frontière avec les Etats-Unis.

La ministre a également indiqué qu’un groupe de plus de trente experts travaillait à l’identification des corps retrouvés dans cette municipalité, dans une dizaine de charniers.

Selon les autorités locales, au moins six autobus ont été attaqués depuis le début de l’année pour permettre l’enlèvement de passagers. Néanmoins des habitants de la zone ont affirmé à la presse que ces cas étaient bien plus nombreux.

Les premiers corps ont été découverts le 1er avril, mais c’est jeudi 7 que les autorités ont fait état pour la première fois de la découverte de 59 corps dans des fosses clandestines de cette zone livrée depuis des mois aux violences des cartels de la drogue.

Le bilan macabre n’a cessé de croître depuis.

San Fernando est un point de passage obligatoire pour tous ceux qui veulent se rendre aux Etats-Unis par le chemin le plus court en venant du Mexique.

L’organisation des « Zetas » a été créée par d’anciens militaires d’élite qui avaient déserté dans les années 90 pour travailler au service du cartel du Golfe. Aujourd’hui, elle est en guerre contre ses anciens chefs. Selon les autorités, elle a recours aux enlèvements, aux extorsions et à d’autres types de délits pour financer ses activités.

 

AFP_________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires