PARTAGER
Les membres de la direction de la formation politique du Rni; le Rassemblement National des Indépendants ainsi que ses bases ne savent plus à quel saint se vouer depuis qu’ils assistent médusés aux sorties en public de leu chef; Salaheddine Mezouar; se sentant ballotés et pris dans un engrenage.
Après une précédente attaque en règle contre les islamistes du Pjd et leur chef Abdelilah Benkirane, dans laquelle il avait prévenu qu’il n’y aurait plus une seconde alliance avec ces derniers pour former un gouvernement en raison de leur hégémonisme sur la scène politique; c’est une toute autre rhétorique que le président du Rni a servi à ses troupes en contradiction totale avec ses précédents propos.
Réunis ce week-end; les membres de l’état-major du parti ont assisté à une volte-face inexpliquée et déroutante qui les a laissé quoi et de marbre a force de voir Mezouar décidé seul de l’avenir de la formation et ce; sans suite logique dans les idées et l’établissement d’alliances pérennes avec le partenaires politiques. Mezouar a de plus renié les propos tenus précédemment et affirmé que seul un journal du Pjd  les avait dénaturés; mettant en péril la coalition gouvernementale à laquelle il dit tenir aujourd’hui plus que jamais. Il faut croire que Mezouar réserve bien d’autres surprises à ses partisans.
Par Jalil Nouri

Commentaires