PARTAGER

Mehdi Mezouari, député de l’USFP, accuse le Wali de la région Rabat-Kénitra, documents à l’appui, d’avoir acquis un terrain appartenant l’État à un prix dérisoire.

L’affaire a tout d’un scandale. Le samedi 23 juillet, le député socialiste Mehdi Mezouari publie sur son compte Facebook un document notarié dans lequel figure le nom du Wali de la région de Rabat, Abdelouafi Laftit. Mezouari, à la base de ce document, accuse le Wali d’avoir acquis un lot de terrain situé au quartier huppé de la route de Zaër à Rabat appartenant au domaine privé de l’État pour la modique somme de 350 dirhams le m².

mezouari 2 bis

 

Le terrain en question, d’une superficie de plus de 3 700m2, aurait été acheté par le wali, également gouverneur de Rabat, en son nom propre comme le montre le document émanant d’une notaire basée à Témara. Autre détail qui a son importance : le gouverneur a, selon les documents, fait l’acquisition du lot de terrain en janvier 2016. Donc cet achat s’est opéré dans le cadre de l’exercice de ses fonctions de Wali. L’opération se serait effectuée, selon les documents publiés par Mezouari, entre l’actuel directeur régional du Domaine de l’État et le Wali lui-même.

mezouari3 bis

TelQuel.ma a tenté de contacter Abdelouafi Laftit. Malgré plusieurs tentatives, le Wali est resté injoignable. Selon Mehdi Mezouari, le député qui a fait éclater l’affaire, le dossier est bien loin d’être clos. « La décision a déjà été prise concernant le fait de poser une question publique au Chef du gouvernement lors de la prochaine séance », nous affirme-t-il. Une initiative qui ne risque pas d’aboutir selon le député socialiste. « Souvent, ce genre de questions sont ignorées au Parlement, notamment lorsqu’il s’agit de détournements de fonds ou autre ». Solution ? Le parlementaire veut aller bien loin et adresser une lettre au premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, pour le solliciter de réagir à propos de cette affaire.

Source: Telquel.ma

Commentaires