PARTAGER
Indépendamment des risques terroristes toujours élevés des semaines après les attentats en Catalogne, une province espagnole en ébullition à l’approche d’un référendum sur son autodétermination, les gestes inamicaux et ouvertement racistes se multiplient partout chez le voisin de la part d’espagnols pratiquant l’amalgame, mais pire encore, chez les forces de l’ordre soumettant les voyageurs marocains de passage aux pires humiliations. Aux poste-frontières du sud du pays à Tarifa et Algésiras, nombreux sont les témoignages qui nous parviennent à propos de fouilles systématiques et minutieuses sur les résidents marocains établis en Europe alors que des agents de la douane et de la police des frontières ont demandé à certains passagers de rester dans leur pays d’origine, car le continent avait suffisamment de terroristes en ce moment. Des phrases insultantes répétées à maintes reprises et rapportées par des sources différentes qui ne laissent planer aucun doute sur ces comportements.
Dans les villes espagnoles, les agressions visant les marocains, surtout les jeunes, sont devenues monnaie courante tout comme les insultes et cette mésaventure vécue par un couple marocain dans le métro de Madrid, sauvé d’une rixe par des témoins, une exception dans le climat ambiant.
Par Mounia Daoudi

Commentaires