PARTAGER
Les algériens ont réalisé ces derniers jours, à quel point l’entourage de leur président, Abdelaziz Bouteflika, essayait de les traiter comme des naïfs ou plus encore, comme des idiots. C’est ainsi qu’un conseil des ministres, très rare depuis la maladie de Bouteflika, a été organisé avec une mise en scène qui n’a trompé personne, afin de montrer que le chef de l’état, disposait de tous ses moyens et continuait à exercer sa fonction le plus normalement du monde, loin de la réalité.
Plus personne n’est dupe en Algérie et la manœuvre a vite tourné au fiasco et au ridicule. C’est répondre aux demandes répétées ces dernières semaines pour le départ du président de la part de chefs de partis politiques et d’intellectuels que cette manipulation de l’opinion publique algérienne a été montée à des fins de propagande et de désinformation croyant pouvoir l’induire en erreur.
Mais les algériens, médias aux aguets en premier, ont disséqué le stratagème diffusé à la télévision avec la convocation d’un conseil des ministres supposé être président par Bouteflika sur sa chaise roulante. Le résultat final restera loin des objectifs puisque les algériens ne verront Bouteflika que de loin avec les mains cachés, jamais en gros plan pour ne pas zoomer sur ses difficultés à parler, puisque le son restera également coupé, le laissant sans voix puisqu’il l’est et ne s’adressera pas aux ministres présents, comme il est censé le faire en pareille occasion.
Une vraie tricherie qui n’aura trompé personne, ni même attristé mais plutôt fait sourire à contre cœur.
Par Samira Lakbiri

Tags : 2m medi 1 tv, information, info, scoop, actualités, Maroc, Rabat, Marrakech, Casablanca, Tanger, faits divers, capitaux, snrt, agression, politique, sport, économie, visa, Qatar, France, marocains, Algérie, Boutaflika

Commentaires