MISS MAROC ET APRES ?

MISS MAROC ET APRES ?

1672
0
PARTAGER

Elles sont 25 finalistes à se présenter samedi prochain à Tanger
devant un jury pour décrocher le titre de Miss Maroc 2015, un titre
qui, le moins que l’on puisse dire, est une coquille vide qui fait
rêver sans lendemains, bref, un mirage.

L’heureuse élue qui aura consenti des sacrifices se verra, une fois le
résultat annoncé, renvoyée aux oubliettes sans aucune chance de
concourir pour la couronne de Miss Univers, un titre autrement
prestigieux, et se contentera de quelques miettes de récompense qui ne
couvriront même pas le dixième des frais engagés pour faire bonne
figure. Avec en prime, des désagréments inattendus, comme cela est le
cas actuellement à Tanger dans l’hôtel où elles résident et où elles
subissent à longueur de journée les harcèlements sexuels de touristes
du Golfe, heureux de cette aubaine. Plus tard, ce sera pour la
lauréate de l’épreuve, l’inévitable intrusion des médias dans sa vie
privée et des promesses de contrats publicitaires dérisoires et
l’utilisation illégale de l’image de celle qui remportera le titre de
Miss Maroc. Un titre qui, après avoir disparu de la liste des
rendez-vous annuels, est revenu au goût du jour de manière irrégulière
et à chaque fois décrié, soit par les islamistes conservateurs soit
les féministes. Une agitation autour d’un non événement .

Commentaires