PARTAGER

Le constructeur d’automobiles japonais Mitsubishi Motors a avoué mardi avoir utilisé des tests inappropriés au cours des 25 dernières années, amplifiant un scandale de fraude sur les performances énergétiques d’une partie de ses véhicules révélé il y a une semaine.

« Nous avons utilisé cette méthode pour le marché intérieur depuis 1991″, a déclaré un responsable du groupe lors d’une conférence de presse, mais « nous ne connaissons pas encore le nombre de modèles » concernés.

Commentaires