Mme Akharbach s’entretient à Rabat avec une délégation du Think Tank danois...

Mme Akharbach s’entretient à Rabat avec une délégation du Think Tank danois Danish Foreign Policy Society

180
0
PARTAGER

Cette entrevue a porté sur les réformes démocratiques en cours au Maroc, la question de l’intégrité territoriale, le dialogue interculturel et les relations bilatérales, indique un communiqué du ministre des Affaires étrangères et de la coopération.

Concernant les réformes démocratiques en cours, Mme Akharbach a rappelé que « le Maroc n’a jamais connu de système du parti unique ni d’expérience d’économie dirigiste ». « Le multipartisme, la diversité culturelle et les valeurs de tolérance et de modération sont des choix immuables et des pratiques en constante consolidation au sein de la société marocaine », a-t-elle expliqué.

Elle a cité par ailleurs plusieurs exemples d’avancées réalisées en matière de Droits Humains notamment la réforme du Code de la famille et la promotion du statut de la femme, les recommandations de l’Instance Equité et Réconciliation, la réforme du champ religieux, la libéralisation du champ audiovisuel, et tout récemment, la création du Conseil Economique et Social, l’installation du Conseil National des Droits de l’Homme et la mise en place de l’institution du Médiateur.

En matière de réformes constitutionnelles, la secrétaire d’Etat a précisé qu’il reviendra au peuple marocain de s’exprimer sur le projet final de la constitution et que les changements à venir se conçoivent à travers une démarche inclusive et ouverte à la concertation avec l’ensemble des composantes politiques syndicales et citoyennes du peuple marocain.

A propos de la question de l’intégrité territoriale, Mme Akharbach a réaffirmé l’engagement et la volonté sincères du Maroc d’Âœuvrer pour une solution politique négociée à ce conflit régional sur la base de l’initiative d’autonomie sous souveraineté marocaine, l’autonomie étant une solution complètement respectueuse du principe d’autodétermination des peuples.

Le projet d’autonomie est une offre démocratique de nature à sauvegarder les droits politiques, économiques et culturels des citoyens des provinces du sud, a-t-elle encore dit.

Par ailleurs, la secrétaire d’Etat a rappelé l’obstruction de l’Algérie au mandat du Haut Commissariat pour les Réfugiés des Nations Unies (UNHCR) relatif à l’enregistrement et au recensement des populations séquestrées dans les camps de Tindouf, ce qui les soustrait à une protection internationale efficace.

Mme Akharbach s’est demandé, devant ses interlocuteurs, si les citoyens danois et européens qui font, de bonne foi, des dons destinés aux populations séquestrées à Tindouf sont au courant des détournements d’une grande partie de ces aides au profit des intérêts matériels du polisario.

A propos du dialogue des cultures, Mme Akharbach a affirmé que le Maroc, qui a érigé le dialogue des civilisations en ligne de conduite dans ses politiques intérieures et extérieures est contre toute forme d’extrémisme et de rejet de l’Autre.

Placé sous le Haut Patronage du Prince Héritier Frederik de Danemark et présidé par Uffe Ellemann-Jensen, ancien ministre des Affaires étrangères, le Danish Foreign Policy Society est un centre de recherches à but non lucratif, fondé en 1946 dans le but de stimuler l’intérêt du public et sa connaissance des affaires internationales.

MAP_________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires