Mme Skalli: Le Maroc connaît un processus avancé de réformes

Mme Skalli: Le Maroc connaît un processus avancé de réformes

167
0
PARTAGER

Intervenant à l’ouverture du 17ème forum EMI-Entreprises, organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, sur le thème: « Le Maroc et les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) », à l’initiative des élèves de l’école Mohammadia d’ingénieurs, Mme Skalli a expliqué que ce processus concerne les réformes constitutionnelles menées en 1992 et 1996, l’avènement du gouvernement de l’alternance en 1998 et la mise en place de l’Instance Equité et réconciliation (IER).

Ces réformes, a-t-elle ajouté, ont touché également le domaine législatif, citant à cet égard les Codes de la famille, de la nationalité et du travail, entre autres, précisant que « le Maroc de la nouvelle ère a réalisé des avancées formidables, grâce à l’engagement de SM le Roi Mohammed VI à l’égard des droits humains, à son leadership en matière de développement humain, au consensus et à la cohésion nationale autour de l’Institution royale ».

De son côté, M. Abdelhafid Debbarh, secrétaire général du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique, a indiqué que l’élève ingénieur, à sa sortie de l’école Mohammadia d’ingénieurs, devient un acteur de développement durable, car « il est suffisamment préparé pour intégrer le monde de l’entreprise ».

Les grandes entreprises nationales sont gérées par des lauréats de l’école, dans un esprit de responsabilité et de citoyenneté, s’est-il félicité.

Pour sa part, M. Bruno Pouezat, Représentant résidant du programme des Nations unies pour le développement au Maroc (PNUD), a souligné l’importance de consolider les acquis et d’accélérer le rythme « si nous voulons être à même de tenir nos engagements et de réussir le pari 2015, celui d’atteindre les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) ».

Ces objectifs, a-t-il rappelé, consistent à réduire l’extrême pauvreté et la faim, assurer l’éducation primaire pour tous, promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, réduire la mortalité infantile, améliorer la santé maternelle, combattre le VIH/Sida, le paludisme et les autres maladies, assurer un développement durable et enfin mettre en place un partenariat mondial pour le développement.

Les réussites du Royaume du Maroc en matière d’OMD sont considérables, s’est réjoui M. Pouezat, rappelant, à titre d’exemple, qu’entre 2001 et 2008, la pauvreté absolue est passée de 6,7 pc à 3,6 pc au niveau national, de 2,3 pc à 1,3 pc en milieu urbain et de 12,3 pc à 6,7 pc en milieu rural.

Pour ce qui est du taux d’alphabétisation des jeunes de 15 à 24 ans, il est passé entre 1994 et 2009 de 58 pc à 79,5 pc, a-t-il ajouté.

Il a, par ailleurs, assuré que la consolidation des acquis et l’accélération de la cadence pour l’atteinte des OMD « constituent les deux mots d’ordre que se sont fixés les Nations-Unies au Maroc pour appuyer les efforts soutenus du gouvernement ».

Le directeur de l’école Mohammadia d’ingénieurs, M. Driss Bouami, a affirmé, quant à lui, que le fait que cette rencontre, de deux jours, soit placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, témoigne de l’intérêt accordé par le Souverain à cette école, à l’enseignement et à la formation en général.

Ce forum, qui prévoit une conférence sur les OMD et deux tables rondes sur le développement, et dont la cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du ministre d’Etat, M. Mohamed El Yazghi, constitue, pour M. Bouami, une opportunité pour les entreprises industrielles en vue de faire connaitre leurs besoins et aux étudiants de faire preuve de leur savoir et de leurs compétences.

 

MAP__________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires