Mohammad (PBSL), le Prophète de la miséricorde

Mohammad (PBSL), le Prophète de la miséricorde

313
0
PARTAGER

Il fut, de loin, l’homme le plus remarquable qui ait jamais existé sur cette terre. Il prêcha une religion, fonda un Etat, bâtit une nation, établit un code moral, initia de nombreuses réformes sociales et politiques, fit naître une société solide et dynamique qui personnifia ses enseignements en les mettant tous en pratique, et qui révolutionna tous les domaines de la pensée et de l’action humaines d’alors, de jadis, et des temps à venir.

Son nom était Mohammad, que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur Lui. Il acheva toutes ces merveilles en vingt-trois (23) ans, un laps de temps incroyablement court.
Mohammad (PBSL) naquit en Arabie le 20 août 570 de l’ère chrétienne d’une jeune veuve qui devait mourir elle aussi peu après.
Mais il était destiné à vivre sous les feux de l’Histoire: son existence nous est connue dans les moindres détails.

Et quand il mourut à l’âge de 63 ans, toute la péninsule arabe avait abandonné le polythéisme et l’idolâtrie pour l’adoration d’un Dieu unique… Les querelles et les guerres tribales cédèrent la place à la solidarité et l’unité nationales ; l’ivresse et la débauche devinrent sobriété et piété ; l’iniquité et l’anarchie se transformèrent en vie disciplinée ; de la décadence morale elle atteignit le plus haut niveau de la moralité. L’histoire de l’humanité n’aura jamais été témoin d’une transformation, Ô combien radicale d’un peuple ou d’un pays !
L’Encylopédia Britannica le proclame « l’Homme de religion qui a connu le plus de succès sur cette terre. »
Georges Bernard Shaw a déclaré que si Mohammad (PBSL) vivait encore, il réussirait à résoudre tous les problèmes qui menacent notre civilisation, aujourd’hui.

Thomas Carlyle fut tout étonné qu’un seul homme, d’un seul tour de main, pût souder des tribus ennemies et des Bédouins nomades en une nation, la plus puissante et la plus civilisée qui soit, et ce, en moins de 20 ans !
Napoléon et Gandhi rêvaient inlassablement d’une société de la même trempe que celle forgée par cet homme en Arabie il y a 14 siècles.

En effet, nul autre humain n’accomplit autant dans les domaines aussi variés de la pensée et du comportement humains, et dans un temps aussi limité, que Mohammad (PBSL). Illetré, il était cependant un enseignant des nations, un réformateur social, un guide moral, un penseur politique, un génie militaire, un colosse de l’administration, un ami sincère, un compagnon merveilleux, un époux dévoué, un père affectueux – tout cela en un seul homme. Aucune personnalité de l’histoire ne put le surpasser ou même l’égaler, dans n’importe quel domaine de la vie.
Ce monde a eu son lot de grandes personnalités. Mais elles ne furent illustres que dans un ou deux domaines, tels que la pensée religieuse ou la direction des affaires militaires.
De tous les autres dirigeants de ce monde, aucun ne put combiner autant de qualités diverses et à un degré de perfection aussi impressionnant que Mohammad (PBSL).
La vie et les enseignements des autres grandes personnalités du monde se sont enfouis dans les replis poussiéreux de l’Histoire. L’époque et le lieu de leur naissance, leur mode de vie, la nature et les détails de leurs enseignements, le degré de leur réussite ou de leur échec sont tellement sujets à des conjectures qu’il est impossible à l’humanité, aujourd’hui, de reconstituer avec précision la vie et les enseignements de ces hommes.

Tel n’est pas le cas de Mohammad (PBSL). Non seulement était-il né à une époque resplendissante de l’histoire écrite, mais tous les détails de sa vie privée et publique, de ses actes et de ses paroles ont été enregistrés et fidèlement conservés jusqu’à nos jours. L’authenticité de ces informations ainsi préservées est attestée non seulement par les croyants inconditionnels, mais aussi par les critiques et les érudits les plus éminents. Sur le plan des idées, il n’existe aucun système de pensée ou de croyance – séculaire ou religieuse, social ou politique – qui puisse surpasser ou égaler l’ISLAM, le système que préconisa Mohammad. Dans un monde en constante transformation, alors que d’autres systèmes ont connu des modifications profondes, seul l’ISLAM est resté intact, libre de toute mutation ou de tout changement, ayant préservé sa forme originelle, vieille de quatorze siècles. D’ailleurs, les changements positifs qui s’opèrent dans le monde de la pensée et du comportement humain font vraiment et logiquement honneur à la saine influence de l’Islam dans ces domaines.

Du reste, il n’a pas été possible aux plus grands penseurs, au cours de leur vie, de mettre en pratique toutes leurs idées, ni de voir germer les graines de leur labeur que ce dernier aurait portées. Excepté bien sûr Mohammad (PBSL) qui prêcha non seulement les idées les plus merveilleuses, mais il réussit à mettre en pratique chacune d’elles, et ce, au cours de sa vie.
Au moment de sa mort, ses enseignements n’étaient pas que de simples préceptes ou de simples idées, attendant l’heure de leurs concrétisations, mais au contraire, ils avaient déjà pris place dans le cœur et dans la vie de dizaines de milliers d’individus parfaitement formés, et chacun d’entre eux personnifiant merveilleusement chaque élément que Mohammad incarnait et enseignait.
A quel autre moment ou lieu, et par rapport à quel autre système politique, social ou religieux, et par quelle autre philosophie ou idéologie, le monde a-t-il été témoin d’un phénomène aussi stupéfiant ?
En fait, aucun autre système et aucune autre idéologie séculaire ou religieuse, sociale ou politique, ancienne ou moderne – ne pourraient prétendre à l’honneur d’avoir été mis en pratique dans son intégralité et dans son intégrité au moins une fois au monde, avant ou après la mort de celui qui l’aurait proposé. Excepté bien sûr, l’Islam, cette idéologie prêchée par Mohammad (PBSL), qui fut établie comme un mode de vie complet et adopté par l’enseignant lui-même, avant qu’il ne quittât ce monde. L’Histoire témoigne de ce fait, et les plus sceptiques n’ont d’autres choix que d’être d’accord sur ce point.

En dépit de ces étonnantes réalisations, et malgré les innombrables miracles convaincants et authentiques dont il a été l’auteur, et le succès colossal dont ses efforts furent couronnés, il ne s’est jamais proclamé Dieu, ou l’incarnation de Dieu, ou le Fils de Dieu, mais plutôt être humain, choisi et destiné par Dieu, à enseigner la vérité, et d’être un modèle et un exemple pour l’humanité.
Car Mohammad (PBSL) reçoit certes de la part des musulmans une certaine dévotion. Mais qu’il serait incorrect de mal interpréter: il n’est en effet, qu’un messager de Dieu, humain parmi les humains, comme tous les prophètes de Dieu. Le Coran, compilation des révélations divines, le désigne cependant comme un “excellent modèle” pour l’édification des croyants (Sourate 33, verset 21).

Il ne fut ni plus ni moins qu’un être humain. Mais c’était un homme avec une mission noble et exaltée. À l’instar de Jésus (Paix sur lui) [Ne pensez pas que je suis venu abolir la Loi des prophètes, mais l’accomplir – Matthieu 5:17], il n’avait pas pour mission d’abolir les révélations antérieures ou d’instaurer une nouvelle religion, mais de les confirmer tout en dénonçant les violations qu’avaient subies les Écritures. Il était chargé de purifier les enseignements des prophètes antérieurs des transgressions , omissions, et additions des hommes au cours des âges. Sa seule mission fut celle de restaurer l’union des hommes derrière l’adoration d’un Dieu Unique, et de leur enseigner la voie vers une vie honnête et intègre selon les lois et les commandements de Dieu Seul. Il se disait toujours Messager et serviteur de Dieu, et ses moindres gestes en témoignaient amplement.
Annoncer au monde que la soumission à Dieu Seul est l’action salvatrice d’un péril sinon certain: telle fut sa mission.

Un monde qui n’a pas hésité à déifier des individus dont la vie et la mission se sont égarées dans le mythe et qui, sur le plan historique, n’ont même pas accompli la moitié ou le dixième de ce qu’a fait Mohammad (PBSL). Chacun doit s’arrêter un moment pour faire connaissance avec cet homme remarquable ce  messager universel de Dieu. Universel par le message, et par ce qu’il fut, et restera, le dernier de la lignée des prophètes de Dieu.

Aujourd’hui, après quatorze siècles, l’exemple et les enseignements du Prophète Mohammad (PBSL) ont survécu sans la moindre modification et interpolation. Aujourd’hui encore, ses enseignements représentent l’éternel espoir de guérison pour les nombreuses maladies qui rongent l’humanité, tout comme ils l’ont été durant la vie du Prophète Mohammad (PBSL). Et ce ne sont pas des vues béates ou apologétiques de musulmans, dictées par un dogmatisme désuet. Ceci est une honnête revendication, et c’est la conclusion objective et inévitable à laquelle mène toute étude impartiale et critique de l’Histoire des religions. Comme l’en atteste bien de spécialistes non-musulmans.

 

Commentaires