Moins de cas graves dans les accidents de la circulation en...

Moins de cas graves dans les accidents de la circulation en 2014

445
0
PARTAGER
Selon le Comité permanent de sécurité routière, le Maroc a connu une baisse significative de la gravité des accidents de la circulation en 2014,

L’année 2014 a enregistré une baisse significative de la gravité des accidents de la circulation, avec un recul de 6,04 pc du nombre d’accidents mortels, de 8,74 pc des décès et de 14,81 pc du nombre de blessés graves, a indiqué, mercredi à Rabat, le directeur des transports routiers et de la sécurité routière, M. Brahim Baamal.

Lors d’une réunion du Comité permanent de sécurité routière (CPSR) consacrée à la présentation des chiffres provisoires des accidents de la route au titre de 2014, présidée par M. Mohamed Najib Boulif, ministre délégué chargé du transport, M. Baamal a précisé que les mesures prises par le gouvernement lors de la période estivale 2014, notamment l’adoption d’un programme spécifique pour cette période, ont abouti à des résultats positifs contribuant à l’amélioration des indicateurs de la sécurité routière.

Ainsi, l’année 2014 a été marquée par la diminution du nombre de décès dans des accidents de la route hors périmètre urbain, mais à l’intérieur du périmètre urbain, le nombre des décès dans les accidents de la circulation ont connu une hausse, notamment au mois de décembre, a-t-il précisé. Au cours de cette réunion qui coïncide avec la célébration de la journée nationale de la sécurité routière 2015, le directeur des transports routiers et de la sécurité routière a souligné que durant les trois dernières années, les efforts en matière de sécurité ont permis de sauver 841 vies humaines et 3.117 blessés graves, qui risquaient d’être frappés d’une invalidité permanente, et près de 13.035 vies humaines en une décennie. La stratégie nationale intégrée de la sécurité routière, qui s’étale sur une période de 10 ans, vise à inverser la tendance à la hausse des accidents de la circulation, et à réduire, d’une manière constante, le nombre de tués et blessés graves, conformément à une vision faisant de la sécurité routière une priorité nationale dans la perspective d’une diminution tangible et continue du nombre des victimes des accidents de la circulation.

Outre la présentation du bilan provisoire, l’ordre du jour de la réunion prévoyait la présentation des mesures à prendre à court et à moyen termes pour améliorer les indicateurs de la sécurité routière, les ressources matérielles et humaines à mobiliser pour atteindre les objectifs escomptés, la signature d’une convention entre le ministère de l’Equipement, du transport et de la logistique et le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST) visant à soutenir la recherche scientifique et technique dans le domaine de la sécurité routière.

Commentaires