MONCEF BELKHAYAT : LE MINISTRE GAFFEUR DU GOUVERNEMENT

MONCEF BELKHAYAT : LE MINISTRE GAFFEUR DU GOUVERNEMENT

190
0
PARTAGER

Parachuté dans le parti de Salahedine Mezouar en 2007  au moment de la formation de l’actuel gouvernement, tout le monde s’était interrogé à l’époque sur les raison de la nomination de ce transfuge du secteur privé et des multinationales opérant au Maroc. Son parcours à la tête du département de la jeunesse et des sports restera dans les mémoires pour être une succession de déclarations sans fondement, à l’emporte-pièce, tout au plus des effets d’annonce. Habitué des gesticulations devant le public et les caméras, ce plus jeune ministre du gouvernement est en effet trop jeune pour son poste, limite immature pour cette fonction qui exige plus de retenue et de modestie. Le pire c’est que Moncef Belkhayat ne semble connaître aucune limite à ses excès à répétition qui font de lui actuellement le responsable le plus décrié dans les journaux qui ont trouvé en lui matière à remplir des pages et des pages tellement ses facéties en cascade promettent à chaque fois des rebondissements en cascade.

 

Dernière affaire en date, l’acquisition pour son compte par son ministère, d’une voiture luxueuse, pour la somme de plus de 3 millions de dirhams sous la formule LDD, location longue durée, l’achat classique étant refusé aux hauts fonctionnaires et ministres par le gouvernement pour des questions d’austérité. Le ministre n’a eu cure de ces mesures de rigueur et a choisi la formule la plus onéreuse pour pouvoir se déplacer aux frais du contribuable.

Quelques jours avant cette affaire, il avait défrayé la chronique en déclarant que si son parti, le RNI, prenait la tête du prochain gouvernement après les élections législatives du 25 novembre prochain, il s’engagerait à créer 1 million d’emplois par an durant les 5 années de son mandat. Une chimère que même ses amis de sa formation politique auront du mal à valider tellement la ficelle est grosse.
Tout le reste est à l’avenant et il serait fastidieux d’énumérer tout le chapelet de dérapages en tous du genre qui est devenu la risée des jeunes internautes auprès desquels il a tout essayé pour en faire ses fans mais sans succès. Une vidéo circulant sur le net le montre même se faisant humilier en public par un intervenant au cours d’un rassemblement de jeunes. Pour en avoir trop fait dans le virtuel et dans le vide et oubliant de faire dans le concret, le ministre Belkhayat voit ainsi ses chances d’être à nouveau ministre, réduites à néant. A moins que…

JALIL NOURI POUR ACTU-MAROC.COM ______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires