Moscou continue de museler les principales têtes de l’opposition russe

Moscou continue de museler les principales têtes de l’opposition russe

169
0
PARTAGER

Une figure de l’opposition russe se trouve de nouveau dans la tourmente judiciaire. Le comité d’enquête russe annonce l’ouverture d’une enquête pour « escroquerie et blanchiment d’argent » contre Alexeï Navalny, l’un des chefs les plus populaires du mouvement de protestation, à la veille d’une manifestation de l’opposition qui n’a pas été autorisée.

Pour Alexeï Navalny et ses avocats, il ne fait pas de doute que ces nouveaux ennuis ont un lien avec son activité d’opposant. « C’est l’enfer, c’est du délire complet (…) ils ne se contentent plus de moi seul et s’en prennent à ma famille » : voilà ce qu’il écrit sur son compte Twitter.

Cette fois, le comité d’enquête accuse le blogueur anti-corruption d’escroquerie en bande organisée et blanchiment d’argent pour un montant d’1,3 million d’euros. Son frère Oleg, responsable d’une filiale de la Poste russe, aurait convaincu une entreprise de signer avec une société créée par Navalny, un accord pour le transport de colis à des prix très élevés. Les fonds procurés illégalement auraient été transférés de la société sur un autre compte et blanchis.

Cette nouvelle offensive judiciaire intervient alors que l’opposant est déjà sous le coup d’une inculpation pour abus de confiance et détournement de fonds, des faits passibles de dix ans de prison. Depuis l’été dernier, il n’a pas le droit de quitter Moscou, son lieu de résidence. Réagissant aux derniers développements, la doyenne des défenseurs des droits de l’homme russe, Ludmila Alekseeva, a fait part de ses craintes que Navalny ne partage bientôt le sort de Khodorkovsky, en prison depuis huit ans. De son côté, l’ancien député d’opposition Guennadi Goudkov estime que le pouvoir fait tout pour faire sortir les gens dans la rue.

rfi.fr__________actu-maroc.com

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires