PARTAGER

Le chef de l’agence américaine du renseignement John Brennan s’est dit convaincu mardi que les Russes chercheraient à terme à obtenir le départ du président Bachar al-Assad pour trouver une issue au conflit faisant rage en Syrie.

« Malgré ce qu’ils disent, je crois que les Russes ne voient pas Assad dans l’avenir de la Syrie », a estimé M. Brennan dans une conférence sur le renseignement à Washington. « Je pense que les Russes comprennent qu’il n’y a pas de solution militaire en Syrie et qu’il y a besoin d’un genre de processus politique », a-t-il déclaré.

Sortir Assad
« La question est à quel moment et comment ils vont être capables de l’amener (Assad) à sortir de la scène. » « Paradoxalement, ils pensaient qu’ils devaient d’abord renforcer Assad, avant qu’il ne puisse être retiré », a-t-il expliqué. Moscou voulait « acquérir plus de levier et d’influence » en Syrie, avant d’aller vers un « processus politique protégeant ses intérêts » dans le pays, a estimé le chef de la CIA.

Plan militaire
Les Russes disposent notamment en Syrie d’une importante base navale à Tartous. Sur le plan militaire, le but de Moscou était d’abord de soulager la pression des groupes rebelles sur le régime dans les régions d’Idleb (nord-ouest) et Hama (centre), a également indiqué M. Brennan. « Mais ils ont découvert qu’il était beaucoup plus difficile de progresser contre l’opposition qu’ils ne l’avaient anticipé », a-t-il dit.

Campagne syrienne
La Russie a lancé le 30 septembre une campagne de bombardements en Syrie contre le « terrorisme ». Elle est accusée par Washington et ses alliés occidentaux de viser avant tout les groupes d’opposition au régime de Bachar al-Assad.

Discussions à Vienne
Le secrétaire d’Etat John Kerry doit participer en fin de semaine à Vienne à des discussions pour tenter de trouver une issue politique au conflit syrien, dans la foulée d’une première rencontre la semaine dernière entre les Etats-Unis, la Russie, l’Arabie saoudite et la Turquie. L’Iran pourrait également participer, selon Washington.

Commentaires