MOUVEMENT DU 20 FEVRIER : ATTENTION DANGERS

MOUVEMENT DU 20 FEVRIER : ATTENTION DANGERS

276
0
PARTAGER

Il s’agit tout d’abord de slogans jamais entendus dans l’histoire des marches au Maroc puisque aujourd’hui certains manifestants en appellent ouvertement à la chute du régime et n’hésitent pas à brandir des pancartes visant ouvertement la monarchie. Malgré cela, les forces de sécurité restent impassibles devant de telles dérives auxquelles on assiste dans plusieurs villes du Maroc. Y voyant une faiblesse devant ce manque de réaction, les manifestants tenant de telles pancartes ont tendance à se multiplier dans différentes régions du Maroc sans crainte aucune de représailles. L’autre élément nouveau concerne le déroulement des manifestations qui, depuis peu, ne se tiennent plus dans le centre-ville, mais dans des quartiers défavorisés  à risques situés dans les périphéries sensibles, comme si les organisateurs de ces marches tentaient de les embraser en y allumant les étincelles de la révolte populaire tout en poussant les citoyens à boycotter les élections.

Cette radicalisation du Mouvement du 20 février qui semble réfléchie, pousse à plusieurs interrogations dont la première est l’identification des auteurs de cette dangereuse dérive aux risques désastreux après que le pays ait échappé aux dérapages qu’ont connu d’autres pays arabes toujours en proie à de terribles déchirements pour avoir choisi une voie sans issue. Au Maroc, le bol d’air induit par la nouvelle constitution qui a répondu en partie aux attentes des jeunes de ce mouvement ne semble pas avoir suffit pour calmer les esprits. En continuant à jouer avec le feu et en s’attaquant à la monarchie et à ses symboles, ces derniers ignorent, il faut le croire, que la patience des autorités a certaines limites et qu’elles n’attendent que le feu vert , qui peut se déclencher à tout moment pour passer à l’action, au risque de provoquer un carnage semblable à celui connu par d’autres pays.

Laisser le ton ainsi monter et assister passivement au franchissement par ces jeunes, manipulés peut-être, des lignes à ne pas dépasser donne une mauvaise image à la population étonnée par tant d’audace et qui pourrait reprendre à son compte les mêmes slogans devant ce relâchement de la part des responsables de l’ordre public. Déjà certains parlent d’anarchie et de climat délétère qui annonce un sombre avenir devant ce laisser-aller.

JALIL NOURI POUR ACTU-MAROC.COM  ______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires