Muette poésie

Muette poésie

398
0
PARTAGER

Cependant, j’ai envie de souligner une petite nuance. J’ai l’impression que, contrairement à la peinture, la musique est plus proche de la prose que de la poésie. C’est que la prose est séquentielle, linéaire, comme l’on raconte une histoire avec un début et une fin. La poésie et la peinture, quant à elles, saisissent les émotions et les images qui naissent durant les moments spéciaux, les moments d’illumination en quelque sorte, et les expriment à leurs façons. La peinture est donc une poésie qui transforme une émotion en pensée, puis une pensée en formes et couleurs.

Le poète et le peintre ôtent les voiles qui cachent une partie des mystères du monde et les présentent de nouveau au gens. Ils leurs montrent comment chaque petite chose dans ce monde porte en elle de la poésie qu’il n’est, d’ailleurs, pas toujours facile de révéler. Vincent Vang Gogh disait que la poésie nous entourait de partout, mais qu’il était plus facile de la regarder que de la mettre sur papier. La poésie et  la peinture nécessitent que l’on prenne le temps de les absorber. Lire, regarder, puis lire encore, regarder encore. Et ainsi, à chaque fois, une nouvelle chose dont on n’aurait jamais soupçonné l’existence se révèle.

La peinture, tout comme la poésie, est  dotée d’une vision profonde certes, mais surtout en largeur, ce qui lui permet de capter des impressions et des humeurs qui surpassent et rendent impuissant le langage commun. C’est ainsi qu’en peinture et en poésie, il n’est pas toujours sage de chercher l’exacte signification. La compréhension trop complète peut parfois éliminer le plaisir. L’œuvre d’art, comme le poème ne devrait pas toujours « signifier » quelque chose, mais simplement « être ». Dans ce sens, la peinture et la poésie permettent de communiquer sans nécessairement être entièrement comprises.

Aujourd’hui, on s’accorde à dire qu’il y a beaucoup plus de « pirates » que de poètes dans le monde. Et si le grand public boude la poésie et la peinture, c’est parce que ces deux arts, lorsqu’ils ne sont pas authentiques, ignorent le grand public. Cependant, la peinture reste plus populaire que la poésie, comme le pensait déjà Leonard de Vinci : « Même si le poète a autant de choix dans les sujets que le peintre, ses créations ne donnent pas autant de satisfaction aux humains que la peinture…si le poète sert l’intelligence à travers l’oreille, le peintre la sert par le biais de l’œil, qui est un sens plus noble. »

www.bouhioui.canalblog.com
Dr Hamid Bouhioui, Artiste peintre

Commentaires