PARTAGER
Plus l’échéance des élections législatives du 7 octobre approche, plus les appels au meurtre et à la violence en général, deviennent monnaie courante et ont la même origine, à savoir des responsables ou militants du pays islamiste du PJD.
Un phénomène qui a poussé la police judiciaire à interroger plusieurs suspects dont la cible n’est autre qu’Ilyas El Omary.
Un internaute étiqueté islamiste et proche du PJD est allé jusqu’à demander aux visiteurs de sa page de choisir entre le sabre ou la hache pour liquider le secrétaire général de la formation du PAM, connu pour être devenu l’ennemi numéro 1 du PJD.
A force d’avoir été présenté en maintes circonstances, ce dernier comme l’ennemi à abattre, le leader du PJD , Abdelilah Benkirane a fini par cristalliser la haine des militants de son parti et ses sympathisants sur la personne d’un acteur politique qui serait à l’origine de tous leurs maux et menacerait leur victoire supposée aux élections qui seront très disputées
Une député islamiste du PJD n’a pas hésité, sur un ton agressif à justifier cette violence inhabituelle dans la pratique politique pour se voir convoquer à son tour par la police judiciaire. Une violence qui se déroule en dehors du cadre des pratiques démocratiques et qui n’augurent rien de bon pour les élections à venir.

Commentaires