PARTAGER
Quand il ne s’agit pas de bomber le torse à Guerguerate à la frontière mauritanienne, le Polisario, se permet les pires outrances dans les couloirs des conférences internationales pour recourir aux basses provocations à l’instigation de l’Algérie.
On ne compte plus les accrochages avec les diplomates marocains qui refusent dans les forums africains, de voir le drapeau de la pseudo RASD bien mis en évidence, comme s’il s’agissait d’un état réel avec une délégation imposante.
Le dernier incident sérieux qui a eu lieu dans la capitale sénégalaise, Dakar, un pays ami pourtant, lors de la conférence économique africaine qui a poussé les représentants marocains à en interrompre les travaux, montre bien que les prochains mois risquent d’être agités, à chaque apparition de la délégation du Polisario derrière son drapeau, lors de toutes les conférences placées sous l’égide de l’Unité Africaine, au vu des consignes adressées aux diplomates marocains de ne pas y assister et de les boycotter tant le problème de la présence des séparatistes au sein de l’instance panafricaine ne sera pas réglé une bonne fois pour toutes. Reste à présent à convaincre tous les pays amis du Maroc à en faire autant.

Commentaires