PARTAGER

Le patron de la gendarmerie nationale, le général Housni Benslimane ne prend pas de gants pour apporter des changements majeurs au sein de ce corps sécuritaire. Après avoir signifié la mise à l’écart à son bras droit et numéro 2, Mokhtar Moussamim pour des raisons opaques, après avoir vu ses hommes cités dans plusieurs affaires de corruption alors que 5 d’entre eux sont actuellement devant la justice pour la mort d’un citoyen, le général Benslimane vient de donner l’ordre de mutation de 6000 membres de ses effectifs d’un seul trait à travers tous les commandements aux 4 coins du pays.

Cette opération sans précédent par son ampleur et son timing concerne aussi bien des gendarmes au bas de l’échelle que des hauts gradés quine s’attendaient pas à une telle décision, surtout qu’elle coïncidé avec la rentrée des classes, chose qui pose beaucoup de problèmes d’ordre pratique pour la majorité d’entre eux.

Cette mesure a également remis sur le tapis les rumeurs d’un énième éventuel départ à la retraite qui serait à l’origine de cette vague impressionnante de mutations qui donnent leu à d’autres interprétations comme des chamboulements à venir au sein de l’état-major de la gendarmerie nationale dont on parle beaucoup en ce moment.

Commentaires