PARTAGER

La ville de Safi; connue pour abriter des installations chimiques appartenant à l’office chérifien des phosphates, OCP, vit depuis ce samedi dans un climat de panique, plusieurs de ses habitants ayant pris la décision de fuir leurs domiciles pour aller trouver refuge ailleurs, sous des cieux plus cléments.

L’alerte a été donnée hier, samedi, quand plusieurs personnes ont été transportés à l’hôpital de la ville dans un état inquiétant après avoir inhalé des gaz dont la provenance reste inconnue, ce qui a fait craindre un moment, des fissures dans les installations de l’usine en question. Mais un communiqué de l’OCP aussi rapide que rassurant est venu balayer d’une main les soupçons relayés par la vox populi et mettre fin à ces rumeurs.

Rien n’y fait, la proximité des installations du géant phosphatier avec le centre de la ville continue d’être pointée du doigt alors que les médecins de l’hôpital où se trouvent toujours les personnes asphyxiées ne sont pas encore parvenues à déterminer la nature des gaz inhalés.

A chaque incident enregistré dans cette cité, autrefois premier port sardinier mondial, la question de la présence de ces unités industrielles près de quartiers résidentiels est soulevé en raison des risques de catastrophe qu’elles représentent, malgré le respect des règles de sécurité les plus exigeantes.

 

Par Jalil nouri

Commentaires