NABIL AYOUCH CONDAMNÉ A MORT PAR « DAECH »

NABIL AYOUCH CONDAMNÉ A MORT PAR « DAECH »

3467
0
PARTAGER

Qui sème le vent récolte la tempête dit l’adage et le
réalisateur du film à scandale « Zin lifik », NabIl Ayouch doit
l’apprendre à ses dépens: un message sans équivoque sur le réseau
social « Twitter » signé des mains de sympathisants du groupe terroriste
« Daech » appelle ouvertement leurs compagnons de lutte marocains à tuer
le réalisateur sans aucune forme de procès pour avoir heurter les
valeurs que respectent les marocains et leur attachement aux principes
islamiques. C’est l’effet boom rang de la polémique suscité par ce
film pornographique qui vient d’exploser à la face du réalisateur
parti pour devenir un martyr de l’intolérance et à être sur ses gardes
partout où il ira, lui qui se déplace déjà au Maroc accompagné d’un
garde du corps comme l’une des actrices du film outrageant.

La menace qui est à prendre très au sérieux intervient dans un
contexte de crispation persistant plusieurs semaines après le
déclenchement du scandale après la diffusion, involontaire dit le
réalisateur, de quelques extraits des plus sulfureux d’une œuvre qui
a été réalisée pour choquer et susciter un débat sur la prostitution.
Sauf que ce débat a pris une tournure violente sur les réseaux sociaux
pendant une longue période au cours de laquelle les marocains
n’avaient que le contenu de ce film comme sujet de discussion.
Ayant déchaîné les passions, le voici à présent déchaînant la haine
des groupes extrémistes islamistes et leurs menaces de mort.

Commentaires