PARTAGER
S’il est une candidate aux élections et première femme marocaine à diriger un parti politique qui braque tous les projecteurs sur elle, c’est belle et bien, Nabila Mounib, la secrétaire générale du Parti Socialiste Unifié, un cas à part dans cette course.
Résidente dans la ville de Casablanca où elle vit et travaille comme enseignante dans le supérieur, la femme y est très connue d’où son choix logique de s’y présenter avec des chances sérieuses d’y remporter un siège. Biberonnée dans son enfance aux idées de la gauche marocaine, militante féministe comme il se doit, sa notoriété dépasse les frontières.
Le programme de sa formation, très avant-gardiste par rapport aux autres formations politiques qu’elle décline volontiers avec simplicité et sans craindre de rebuter certains électeurs conservateurs, trouve pourtant preneurs dans les quartiers de l’ancienne médina relevant de sa circonscription. Élégante dans ses sorties , elle ne craint pas d’affronter les critiques de ceux qui voient en elle une candidate BCBG, disposant d’un gros budget pour porter des vêtements de grandes marques.
Optimiste à tout crin, elle croit en sa bonne étoile surtout que son parti jouit d’une excellente réputation auprès des couches défavorisées, en raison d’une longue tradition de militantisme et pour son rôle dans les manifestations du « 20 février 2011″

Commentaires