PARTAGER

Nadia Sminate est devenue vendredi la première femme d’origine marocaine à occuper le poste bourgmestre (maire) d’une ville flamande, en l’occurence Londerzeel.

Mais avant de devenir maire, la jeune femme a un long parcours politique derrière elle. Dès 2006, Sminate devient conseillère communale en étant tête de liste du parti nationaliste N-VA, comme le rappelle le site de la Dernière Heure. Quelques années plus tard, en 2014, elle devient échevine du budget, des finances et du personnel.

Se sentant comme « une vraie flamande », elle n’oublie pas pour autant ses origines marocaines. « Je ne me sens pas allochtone, j’ai reçu une éducation flamande. Je ne parle d’ailleurs pas l’arabe ce qui est dommage car je n’ai jamais su beaucoup communiquer avec ma grand-mère paternelle », a-t-elle confié à Het Laatste Nieuws, rappelant que sa famille avait déménagé de Bruxelles pour ne pas vivre « entourée que de Marocains ».

Nadia Sminate tient à préciser que même si elle est dans le parti nationaliste, elle ne va pas « entonner en premier main sur le coeur le Vlaamse Leeuw ou porter le drapeau flamand » même si elle respecte beaucoup les symboles du parti.

Commentaires