Nador: Quand l’INDH se met au service du développement durable et des...

Nador: Quand l’INDH se met au service du développement durable et des humains

167
0
PARTAGER

Par Said El Youssi.

Dans les quartiers urbains, où la précarité semble plus aïgue, comme dans les zones rurales les plus enclavées, l’INDH, forte d’une vision stratégique et novatrice, a apporté son lot de changement dans le cadre d’une approche intégrée, dont l’élément humain constitue la locomotive et son bien-être la finalité.

Les projets portés par l’INDH ont en effet touché différents aspects de développement dans les quartiers et communes rurales au niveau de la province: l’amélioration de l’accès aux services de base, l’animation socio-culturelle et sportive, la promotion des activités génératrices de revenus et d’emplois, le renforcement des capacités locales et de la bonne gouvernance et la construction, l’équipement et la mise à niveau de centres d’accueil.


Des chiffres éloquents et des résultats palpables

Selon la division de l’action sociale de la province de Nador, entre 2005 et 2010, pas moins de 171 projets d’un investissement global de plus de 207 millions dirhams ont été programmés et réalisés dans la province dans le cadre d’un effort global de lutte contre la pauvreté, l’exclusion et la précarité. Dans les quartiers Ichoumay, quartier civil et militaire, Chaala et Terkaa comme dans les communes rurales d’Afsou, Bni Oukil oulad M’hand et Hassi Berkane, ciblés par ce véritable chantier de règne, les réalisations de l’INDH ont fait le bonheur des populations.

Ils étaient près de 190 mille personnes à tirer profit de ces actions, dont 56 pc ont porté sur le soutien à l’accès aux équipements et services sociaux de base et 20 pc sur l’animation sociale, culturelle et sportive. A ces actions s’ajoutent les activités génératrices de revenu, la mise à niveau et la construction des établissements d’hébergement et le renforcement des capacités locales.

Apporter soutien aux femmes et aux jeunes en vue de favoriser leur accès aux prestations et équipements de base et leur intégration socio-économique, tout en accordant la priorité aux catégories sociales en situation de précarité, est l’esprit et la philosophie mêmes des quatre programmes de ce projet avant-gardiste et solidaire.

Procédant d’une approche qui vise à répondre aux besoins des populations cibles et à garantir la continuité des actions en y associant les parties bénéficiaires et les acteurs locaux et en assurant la convergence avec les programmes sectoriels, les projets portés par l’INDH sont élaborés selon une vision intégrée aux retombées sociales bénéfiques.


De nouveaux projets en perspective

A l’instar des autres régions du Royaume, la province de Nador bénéficie de nouveaux projets dans le cadre de la seconde phase de l’INDH (2011-2015) qui se veut depuis son lancement un chantier ouvert, permanent et inscrit dans la continuité.

« L’Initiative nationale pour le développement humain n’est ni un projet ponctuel, ni un programme conjoncturel de circonstance. C’est un chantier de règne, ouvert en permanence », avait affirmé SM le Roi dans Son discours du 18 mai 2005.

Dans ce cadre, un total de 42 projets d’un montant de plus de 17 MDH ont été approuvés au niveau de la province au titre de l’année 2011. Ces actions qui s’inscrivent dans le cadre des quatre programmes de l’initiative concernent le soutien à l’accès aux équipements et services sociaux de base (eau, électricité, routes et santé), les secteurs de l’éducation, du commerce, des services et de l’artisanat, les activités génératrices de revenu, la formation et le renforcement des capacités locales.

Trois communes à savoir Hassi Berkane, Bni Oukil et Afsou bénéficient des projets faisant partie du programme de lutte contre la pauvreté dans le milieu rural et qui concernent l’électrification, les routes, l’assainissement et la santé. Quant au programme transversal, il concerne notamment le renforcement de l’accès aux équipements et services sociaux de base et les activités génératrices de revenu.

Les actions visant la lutte contre la précarité programmées en 2011 prévoient la réalisation de plusieurs projets touchant la formation et l’éducation, l’équipement de centres dédiés aux enfants souffrant d’handicap mental et personnes aux besoins spécifiques ainsi que le soutien des associations oeuvrant dans le domaine de lutte contre la précarité.

Quant à la lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain, les efforts sont axés sur le soutien à l’accès aux équipements de base, le renforcement des compétences et la promotion des activités génératrices de revenu dans les quartiers ciblés par l’Initiative.

 

MAP_____________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Commentaires