PARTAGER

L’ancienne championne olympique marocaine Nawal Moutawakil, première femme arabe médaillée d’or, a repris ses anciens habits politiques aux couleurs du parti du RNI auquel elle est toujours restée fidèle malgré son éloignement.

Placée à la tête de la liste nationale des femmes par le chef du parti Salaheddine Mezouar qui a voulu en faire ainsi un joker pour apporter un plus à l’image de sa formation, l’ancienne recordwoman et ancienne ministre de la jeunesse et des sports dans les années 90, vient à peine de quitter le Comité Olympique International, et reste toujours pressentie pour être désignée à la tête du comité olympique marocain quand son patron actuel, le général Benslimane se retirera de ses fonctions.

Jouissant d’une grande notoriété auprès des marocains, ne cache pas pour autant son souhait de revenir dans son ancien ministère au cas où son parti serait appelé à faire partie du prochain gouvernement.

Un souhait qui fait des mécontents au sein de sa formation, raison de sa longue amitié avec la femme tunisienne du chef du parti, Mezouar, et qui est soupçonnée d’avoir œuvré en coulisses pour que son ami Nawal soit désignée tête de la liste féminine nationale du RNI.

Commentaires