Ne me quitte pas, je t’inventerai des mots insensés

Ne me quitte pas, je t’inventerai des mots insensés

557
0
PARTAGER

 

Enseigner le français langue étrangère ou langue maternelle avec Jacques Brel peut sembler relever de la mission impossible tant cet interprète hors normes tranche avec la culture musicale véhiculée par les médias, où l’on mise autant sur le physique et les dons chorégraphiques que sur la voix, le texte et la musique. Jacques Brel n’est pas un chanteur du samedi soir, qui fait danser les foules sur des rythmes en béton. Mais il ne l’était pas non plus à son époque.

Personnalité atypique du monde de la chanson, il n’avait pas le profil d’une « idole », adulée par les jeunes de son temps. Il était plutôt celui qui chantait ce que les hommes et les femmes vivent au quotidien : les premières amours, les moments de joie ou de tristesse, les souvenirs intimes, les échecs, les rêves et les désirs secrets.

Jacques Brel posait un regard à la fois tendre et cynique sur ses contemporains. Parce qu’il n’était pas l’homme des compromis ou de la complaisance, il a souvent été détesté par ceux qu’il caricaturait et dont ses chansons renvoyaient le reflet, comme un miroir.
Et pourtant… Les chansons de Brel ont fait le tour du monde. Traduits aux Etats-Unis, au Japon, dans presque tous les pays d’Europe, les textes de Brel touchent l’homme en plein cœur. Brel a réussi à mettre en mots et en musique la force de sentiments et d’émotions universels. Que l’on pense, par exemple, à Ne me quitte pas (If you go away interprété par Patricia Kaas), Fils de (Frank Sinatra), Amsterdam (David Bowie), mais aussi La chanson des vieux amants, Les vieux,
Quand on n’a que l’amour, etc.

Pour comprendre l’univers brélien, il faut nécessairement resituer l’homme et le contexte artistique de l’époque qui n’a rien à voir avec celui du troisième millénaire. L’évolution technique dans ce domaine a entrainé une véritable révolution copernicienne dans la manière de concevoir et de faire des chansons.

Aujourd’hui, enregistrer une chanson se passe dans plusieurs « espace-temps » : on enregistre la musique à New-York, avec chaque musicien séparément, on mixe le tout et on enregistre ensuite la (les) voix dans un studio parisien, après l’enregistrement séparé de la musique, ce qui permet de se consacrer uniquement au timbre et à la justesse de la voix. La mode n’est plus à l’interprète solo, mais aux groupes qu’on fabrique en quelques semaines, qu’on forme à l’art du chant et de la danse et qui font l’objet d’un véritable marketing avant même la sortie d’un premier disque. Rien de tel à l’époque de Brel.

Ne me quitte pas
Il faut oublier
Tout peut s’oublier
Qui s’enfuit déjà
Oublier le temps
Des malentendus
Et le temps perdu
À savoir comment
Oublier ces heures
Qui tuaient parfois
À coups de pourquoi
Le cœur du bonheur
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

Moi je t’offrirai
Des perles de pluie
Venues de pays
Où il ne pleut pas
Je creuserai la terre
Jusqu’après ma mort
Pour couvrir ton corps
D’or et de lumière
Je ferai un domaine
Où l’amour sera roi
Où l’amour sera loi
Où tu seras reine
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

Ne me quitte pas
Je t’inventerai
Des mots insensés
Que tu comprendras
Je te parlerai
De ces amants-là
Qui ont vu deux fois
Leurs cœurs s’embraser
Je te raconterai
L’histoire de ce roi
Mort de n’avoir pas
Pu te rencontrer
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

On a vu souvent
Rejaillir le feu
De l’ancien volcan
Qu’on croyait trop vieux
Il est paraît-il
Des terres brûlées
Donnant plus de blé
Qu’un meilleur avril
Et quand vient le soir
Pour qu’un ciel flamboie
Le rouge et le noir
Ne s’épousent-ils pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

Ne me quitte pas
Je n’ vais plus pleurer
Je n’ vais plus parler
Je me cacherai là
À te regarder
Danser et sourire
Et à t’écouter
Chanter et puis rire
Laisse-moi devenir
L’ombre de ton ombre
L’ombre de ta main
L’ombre de ton chien
Mais
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas.

 

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après:  https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

Actu-maroc.com

Commentaires