Netanyahu appelle les juifs européens à immigrer en Israël après l’attaque de...

Netanyahu appelle les juifs européens à immigrer en Israël après l’attaque de Copenhague

403
0
PARTAGER

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a appelé dimanche les juifs européens à s’installer en Israël à la suite d’un des attentats à Copenhague contre la principale synagogue de la capitale danoise qui a fait un mort.


Netanyahu appelle les juifs européens à immigrer en Israël après l'attaque de Copenhague
S’adressant aux juifs européens, Benjamin Netanyahu a proclamé dans un communiqué: « Israël est votre foyer. Nous sommes préparés pour accueillir une immigration de masse en provenance d’Europe ».
« A tous les juifs d’Europe: je dis Israël vous attend les bras ouverts », a ajouté le Premier ministre.

« De nouveau le terrorisme de l’islam extrémiste a frappé en Europe. De nouveau un juif européen a été tué parce qu’il était juif et ce genre d’attentats devrait se reproduire », a mis en garde le Premier ministre.

Benjamin Netanyahu a par ailleurs indiqué que son gouvernement allait adopter un plan pour encourager l’immigration de juifs de France, de Belgique et d’Ukraine d’un montant de 180 millions de shekels (45 millions de dollars).

La police danoise pense avoir abattu dimanche matin à Copenhague l’auteur de deux fusillades, contre un débat sur la liberté d’expression et la principale synagogue de la capitale danoise, qui ont fait deux morts et cinq blessés.

Selon une association communautaire juive, le jeune homme tué devant la synagogue était un juif qui surveillait les accès aux bâtiments pendant qu’une cérémonie avait lieu à l’intérieur.

Les deux attaques de Copenhague pourraient avoir été inspirées par celles visant Charlie Hebdo et une supérette cacher à Paris en janvier.

Le 10 janvier, M. Netanyahu avait irrité Paris en déclarant à l’attention des juifs de France qu’Israël était leur « foyer », après la prise d’otages survenue dans la supérette, qui s’est soldée par la mort de quatre juifs.

Le Premier ministre français Manuel Valls avait répliqué aussitôt: « la France sans les juifs de France n’est pas la France ».

Commentaires