Maison A la une NETTOYAGE DE FOND AU SEIN DE LA GENDARMERIE ROYALE

NETTOYAGE DE FOND AU SEIN DE LA GENDARMERIE ROYALE

3475
0
PARTAGER
L’ère du général Housni Benslimane à la tête de la gendarmerie royale est définitivement terminée depuis la nomination de son successeur Mohammed Harmou, son ancien bras droit. Ce dernier veut, depuis sa prise de fonction, en finir avec le laxisme qui a conduit à l’implication de nombreux membres de la gendarmerie dans des trafics qui ont terni son image et montré, dans certains cas, les relations que pouvaient entretenir des gradés avec de grands barons de la drogue et les chefs de réseaux à la tête de trafics internationaux de cigarettes et de voitures de luxe.
A ce jour, pas moins de 18 gendarmes sont soumis dans des interrogatoires pour leurs relations avec de gros trafiquants qu’ils auraient fait bénéficier de secrets professionnels pour exporter de la drogue vers l’Europe, c’est du moins ce qui ressort de l’enquête, toujours en cours, sur l’attaque par des tueurs à gages, d’un café de Marrakech, dans laquelle a péri un client innocent et étranger à ce règlement de comptes. Leur implication a été découverte grâce aux écoutes de leurs conversations téléphoniques, actuellement épluchées par la police scientifique.
Le nouveau numéro 1 de la gendarmerie royale a demandé que toute la lumière soit faite dans tous les cas similaires de relations suspectes de gendarmes et a demandé à ses services dans toutes les régions les relations illégales présumées entre gendarmes de tous grades et les barons de la drogue, en liberté ou purgeant des peines de prison. Plusieurs têtes devraient tomber par le biais de ces écoutes téléphoniques.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires