PARTAGER

La préfecture de police de Fès a décidé de faire le grand ménage dans la ville et sa région. Depuis le 20 octobre dernier, plusieurs milliers de personnes ont été interpellées.

Selon des chiffres dévoilés par la préfecture de police, 4.272 personnes ont ainsi été arrêtées par les forces de l’ordre entre le 20 octobre dernier et le 23 novembre. Ces personnes sont impliquées dans divers délits et « crimes dangereux ».

« Les interventions régulières opérées par les services de la sûreté nationale de Fès ont permis, durant la période allant du 20 octobre dernier au 23 novembre courant, l’arrestation de 4.272 personnes dont 2.790 interpellées en flagrant délit et 1.482 autres faisant l’objet d’avis de recherche pour leur implication dans des affaires criminelles dangereuses », indique la préfecture dans un communiqué.

Dans le détail, 2102 personnes ont été arrêtées pour des délits liés à la drogue ou de détention d’armes blanches, 693 personnes sont liées à des crimes attentant aux personnes, que ce soit des coups et blessures à l’arme blanche, menaces ou encore enlèvements, 589 individus sont poursuivis pour des atteintes aux biens, notamment vol avec violence, vol à l’arraché ou recel, 237 personnes pour des crimes financiers ou économiques alors que 166 personnes ont été arrêtées pour des affaires de moeurs. A noter également l’interpellation de 485 individus impliqués dans diverses affaires (fuite, corruption…).

Commentaires