Nigeria: le MEND revendique l’attaque meurtrière dans l’Etat de Bayelsa

Nigeria: le MEND revendique l’attaque meurtrière dans l’Etat de Bayelsa

408
0
PARTAGER

Jeudi 1er mars, le porte-parole de la police de l’Etat de Bayelsa, dans le sud-est du Nigeria, avait rapporté une attaque au cours de laquelle les quatre policiers avaient été tués. C’est finalement le MEND, le Mouvement pour l’émancipation du delta du Niger, qui a revendiqué le raid, dans un communiqué rendu public ce vendredi. Ce genre d’attaque est plutôt inhabituel, de la part du groupe armé, qui n’a d’ailleurs pas précisé pourquoi ses combattants avaient pris pour cible la police navale.

Simple règlement de compte ou tentative d’affaiblir un peu plus le pouvoir fédéral, une chose est sûre, ce genre d’incidents est un coup dur pour le président Goodluck Jonathan, lui-même originaire de l’Etat de Bayelsa.

Depuis l’amnistie de 2009, le MEND est devenu relativement inactif, et ce qu’il reste du mouvement s’apparente plus à un gang de criminels et de pirates. Sauf que le groupe semble renaître, le mois dernier, le MEND a attaqué un oléoduc de la compagnie italienne ENI, et menacé de s’en prendre à nouveau aux installations pétrolières. Il faut dire que le contexte politique local est tendu.

Récemment, le PDP, le Parti démocratique du peuple au pouvoir  a en effet interdit à l’actuel gouverneur de l’Etat de Bayelsa,Timipre Sylva, de se représenter lors des prochaines élections. Il y a quinze jours, un procureur a également inculpé ce même puissant gouverneur pour fraude et blanchiment d’argent.

rfi.fr_______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires